medias

Sur un double volet, scientifique et culturel, le Collège de France et la BnF vont travailler ensemble. Une convention-cadre de quatre années signée ce 9 décembre rapproche désormais les deux établissements, déjà proches. Avec une perspective commune : « La constitution du savoir et sa diffusion au plus grand nombre. »

Collège de France
Timothy Keefe, CC BY SA 2.0

 
Laurence Engel, présidente de la Bibliothèque nationale de France, et Thomas Römer, administrateur du Collège de France, viennent de mettre le point final à un accord, apprend-on dans un communiqué. Un partenariat s’instaure entre les deux acteurs, visant également à « renforcer les synergies documentaires et scientifiques déjà à l’œuvre dans des domaines aussi variés que les enseignements, l’échange d’expertises ».

Mais on touche également à « la coopération entre les bibliothèques numériques Gallica et Salamandre, ou encore les expositions et manifestations ».
 

L’histoire de la Bibliothèque nationale de France et celle du Collège de France n’ont cessé de se croiser depuis cinq siècles, de leur origine respective à aujourd’hui. Le développement des collections de l’une et le renouveau des enseignements de l’autre ont souvent eu partie liée, à travers de grandes figures de professeurs, conservateurs ou administrateurs passant volontiers d’un établissement à l’autre.

L’actuel président du conseil scientifique de la BnF, Antoine Compagnon, occupe ainsi la chaire « Littérature française moderne et contemporaine : Histoire, critique, théorie » du Collège de France.

Si ces collaborations ont toujours été naturelles, favorisées par des missions scientifiques nationales complémentaires, résolument ouvertes à la diversité des disciplines et à l’universalité des savoirs, elles n’avaient encore jamais été officialisées.

C’est dans cette que s'inscrit cette première convention-cadre dont l’ambition est d’afficher la volonté commune de développer les échanges dans trois domaines principaux :

• les collaborations scientifiques : colloques, journées d’étude, projets d’enseignements, de recherche ou de numérisation définis conjointement ;
• la diffusion des savoirs : valorisation et interopérabilité des collections numériques des deux établissements, conférences, expositions ;
• l’échange d’expertises et d’informations : accueils sur la durée de personnels scientifiques d’un établissement dans l’autre, formation, conseil.


Ainsi, parmi d’autres initiatives en cours ou en projet, se tiendra le 23 avril 2020 au Collège de France, une journée d’étude sur l’histoire croisée des deux établissements, dans le cadre du programme de recherche pluriannuel « Passage des disciplines : histoire globale du Collège de France » dirigé par le professeur Antoine Compagnon.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.