Albin Michel c'est un peu l'équivalent d'Universal Music

Clément Solym - 27.10.2009

Interview - Albin - Michel - equivalent



ActuaLitté : Vous avez largement participé à la promotion de votre livre par ces nombreuses vidéos postées sur YouTube. Qu'est-ce qui a motivé ces apparitions ?
Frédéric Huet : Il faut faire un effort pour lire un livre. Ce n'est pas comme avec la musique qu'on peut écouter partout en faisant autre chose. Je me suis donc dit pourquoi ne pas faire des vidéos qui éclaireront ce livre de manière plus radicale qu'un article de presse perdu parmi les articles de presse. Je pensais que personne ne parlerait de moi, j'avais décidé de me dérouiller seul, de faire quelque chose d'original. Finalement, des journalistes se sont intéressés à moi ! [NdR : et le problème de la rémunération dans ce cas ?]

« Je pensais que personne ne parlerait de moi, j'avais décidé
de me dérouiller seul, de faire quelque chose d'original.
»

ActuaLitté : Quelle sera la part d'implication des auteurs demain ? Assiste-t-on à un changement de relation avec le lancement d'un livre ?
Frédéric Huet : Disons qu'internet change les choses, il court-circuite les réseaux d'information traditionnels, établis comme la presse, la radio ou la télé. Internet permet à un auteur de se faire un peu connaître si aucun grand média ne veut de lui. Les chanteurs font pareils avec mySpace et les blogs aujourd'hui. Tout ceci vient des monopoles commerciaux qui ne donnent pas la chance aux autres. Albin Michel c'est un peu l'équivalent d'Universal Music ! Il n'y a qu'à voir dans la revue Lire qui publie tous les ans le petit extrait d'Amélie durant les vacances et un autre auteur de la maison. Des années que ça dure... (le site du livre Ma vie ratée...)


« Amélie semble s'en moquer comme d'une guigne de mon livre,
de mon parcours de galère. Elle semble autiste.
»

ActuaLitté : Amélie, vous l'avez expliqué, s'est imposée à vous pour le titre : quels sont les retours éventuels qu'elle a pu vous faire ? Pas de risque de procès de la part d'Albin Michel, son éditeur ?
Frédéric Huet : Amélie semble s'en moquer comme d'une guigne de mon livre, de mon parcours de galère. Elle semble autiste. Voyez ses réactions à la radio. Mais il y a un malentendu : elle est mal avisée sur mon cas, je crois. Elle n'a pas lu le livre, moi j'ai presque tout lu d'elle, mais aussi des auteurs comme Duras ou Dustan. Le risque de procès concernant l'utilisation de son nom est faible. C'est un personnage public. Pas une marque déposée. Ça lui fait de la pub, encore une fois.

ActuaLitté : Quelles autres approches avez-vous envisagé pour promouvoir votre livre ? (Diffusion du livre en format numérique ? etc.) Diffusion en livre numérique ?
Frédéric Huet : Faut demander à l'éditeur ! Une adaptation au cinéma serait géniale. Je vois bien un truc déjanté. Un réalisateur pourrait s'y coller. J'ai une suite, un tome II qui est très scénarisable. Ah, j'ai aussi pensé dédicacer déguisé en Amélie Nothomb. Cela devrait se faire... Je croise les doigts.

ActuaLitté : La vie rêvée de Frédéric Huet, c'est quoi ? ;-)
Frédéric Huet : Vendre pour gagner un peu d'argent. Ce qui me permettrait de vivre au soleil et publier d'autres livres. Si on veut bien me publier. Car éditer n'est pas un acquis.

Merci Frédéric pour ces réponses.


 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.