Un livre Un vin, Sans interdit, Beigbeder se taille dans le Roussillon

Clément Solym - 15.11.2009

Reportage - sans - interdit - Beigbeder


Que voilà un beau dimanche pour retrouver notre chronique hebdomadaire, qui a connu quelques hoquets, certes, mais surtout dus à une grève des pigeons voyageurs qui ont décidé qu'en période de grippe A, il ne faisait pas bon de sortir de leurs pigeonniers. Mais ce mouvement social a été réprimé dans le sang et les petits pois - parce qu'un pigeonneau aux petits pois, c'est délicieux et voici revenir notre rubrique en partenariat avec le caviste bordelais L'oenolimit, Un livre Un vin.

Et pour cette reprise, notre partenaire nous a dégoté de quoi faire frémir les papilles littéraires, avec Un roman français, de Frédéric Beigbeder marié avec un vin du Roussillon tiré du domaine Ferrer Ribière. Un vin aujourd'hui doublement ancré en écho de ce siècle, puisqu'appartenant à la gamme Empreinte du temps, ce que Frédéric incarne véritablement, mais c'est du nom de la cuvée que l'on comprendra combien Fred et lui sont liés : Sans interdit.


Si la dénomination L'empreinte du temps s'accordera parfaitement avec le récit autobiographique du Beig, la gamme des différents vins se veut avant tout originale, voire hors du commun. Peut-être est-ce un peu trop pour notre romancier, mais question originalité... Ensuite, le nom de la cuvée, Sans Interdit, ne manque pas de résonner avec toute l'intrigue qui fit le roman : cette fameuse trace de cocaïne prise sur le capot d'une voiture... C'est tout autant le jeu de mots qui en découle, à rapprocher du fameux Sens interdit, une voix que l'on ne peut pas prendre, mais qui servira de piste pour remonter le temps.

Niveau cépage, nous sommes sur un maccabeu (ou maccabeo), qui donne toujours de fortes dominances florales aux vins qui en sont composés. Fougueux, c'est un produit qui mérite d'être rapidement consommé, un peu comme l'on brûlerait sa vie le plus vite possible, l'image que Beigbeder a maintes fois donné à voir au public. À l'oeil, le Sans Interdit présente une robe ambrée, peut-être rappelant les couleurs des années 70, ou le sépia des photos et des films amateurs. Toute une époque que remonte le romancier depuis sa prison. Et justement, tout au contraire, l'élevage de ce vin se fera en cuve non fermée et en plein air en vue de son oxydation et il ne sera mis en bouteille qu'après au moins un an de "souffrance".


Au nez, ce sont les plantes des garrigues que l'on retrouvera : certes, pas vraiment celles de l'enfance du romancier, mais des fleurs blanches qui s'en dégagent à la ligne blanche qu'il a franchie, nous avons été charmés... Pour rester dans la reconstruction, Beigbeder entame bien son livre en disant qu'il n'a pas de souvenirs de son enfance, précisons que l'élevage est pratiqué en solera, ce qui signifie qu'il ne s'agit pas là d'un millésime, mais d'un vin composé et issu de l'assemblage de plusieurs millésimes. Tout comme l'enfance du romancier se présente en différentes strates assemblées les unes sur les autres et alternant les errances et les joies.

Enfin, précisons que le vin monte à 15,9 °, presque excessif donc, ce qui ne manquera pas de rappeler les excès de Frédéric, tant dans son jeune temps, par timidité, pudeur ou innocence, que dans son âge adulte, perdu entre le strass et les paillettes. Ajoutons à cela que notre vigneron est un indépendant, probablement comme l'est aujourd'hui l'écrivain...

Un moût de raison fermenté, sec, assurément, mais qui est plus qu'un vin, à découvrir pour ce qu'il a donné naissance aux rancios secs, autant que l'héritage légué par le romancier donnera naissance... à de nouvelles traditions. À servir bien frais, dans tous les cas.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.