Un livre Un vin : des heures souterraines, Vigan tourne Pivoine

Clément Solym - 11.10.2009

Reportage - heures - souterraines - pivoine


C'est un rendez-vous dominical que nous vous proposons aujourd'hui, puisque notre caviste, accablé de travail n'a pu hier vous proposer la chronique émérite Un livre Un vin, en partenariat avec ActuaLitté et L'oenolimit.

C'est une association presque chtonienne que nous vous proposons aujourd'hui, pour rappeler les néons artificiels des plongées souterraines, dans ces couloirs infinis où l'on croise les êtes sans les voir, et que l'on rate peut-être l'être avec qui partager sa vie. Ce sera pour nous l'occasion de replonger avec délice dans Les heures souterraines de Delphine de Vigan (en lice pour le Goncourt...).

Dans cette vie infernale que mènent Thibault et Mathilde, prisonniers tous deux d'un Paris castrateur et implacable. Pourtant, l'un et l'autre sont en quête d'une sincérité - Thibault dans sa rupture avec Lila, une relation néfaste et Mathilde, que son mentor Jacques veut faire écraser sous les coups les plus immondes. Comment passer alors à côté d'un vin dont le nom lui-même évoque la sincérité, puisque dans le langage des fleurs tel est la symbolique de la pivoine. Le Pivoine, vin de pays du domaine Chevrot s'imposait alors.


Vin entier, travaillé comme un Bourgogne, ses vignes ont une cinquantaine d'années, tout comme nos deux personnages, probablement, et il se compose d'un cépage unique, le gamay. Tout comme Paris est immense, le raisin est cultivé sur une surface de 0,25 ha, minuscule : Thibault et Mathilde était fatalement faits pour s'y rencontrer. Et l'on travaille en biodynamie : la vigne n'est pas forcée, on y laisse les racines - souterraines - s'y exprimer pleinement, tout comme la neutralité du narrateur laisse les deux âmes se perdre dans leurs errances.

Or le cépage gamay présente en outre la fragilité de nos personnages : sans tanins, il devient un vin qui dégagera un nez chargé de poivre noir et de muscade et d'écorces d'agrumes. En bouche, il a la douceur de la groseille et le fondant de fraises confites avec le côté tendre du cacao. Toute cette aspiration à une vie plus légère que Thibault et Mathilde appellent de toutes leurs forces. Mais en vain.


La concentration que le vin subit au moment de sa vinification lui donnera une dernière note, celle de ce cépage fragile, féminin, nous ramenant à cette fleur, utilisée pour décrire une rougeur qui vous monte au visage. Mais jamais la pivoine n'est rouge : la fleur incarne au contraire la confusion des sentiments, celle qui vous dévore dans une ville écrasante et lourde. Celle qui vous fait rencontrer l'autre, mais que l'on est incapable de voir...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.