medias

Une pièce exceptionnelle et unique de Shakespeare disponible en ligne

Clément Solym - 11.07.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - Shakespeare manuscrit pièce - pièce écriture Shakespeare - exemplaire shakespeare numériser


Il ne reste pas foison de manuscrits de Shakespeare, pourtant dramaturge le plus célèbre au monde. L’un d’entre eux se découvrira désormais sur la toile, après le travail de numérisation par les équipes de la British Library. Et pourtant, les amateurs se gratteront la tête, en se demandant ce que peut bien représenter The Booke of Thomas Moore…


 

À passer en revue la bibliographie du Barde, cette pièce datée de la fin du XVIe siècle ou du tout début du XVIIe pose question.  D’ailleurs, elle ne fut associée à Shakespeare que dans le courant des années 1800 — la mort de l’auteur est établie à 1616. Or, quel enjeu que ce Booke, en regard d’un Roméo et Juliette ou autre Songe d’une nuit d’été ?
 
Eh bien, il s’agit de l’écriture même : en 1871, l’écriture attribuée à Sir William Shakespeare a été identifiée sur une page du Booke of Sir Thomas Moore. L’indice n’était pas flagrant — surtout que la pièce n’était pas encore incluse dans le canon shakespearien…

Sur les 22 feuillets en question, 13 pages semblent originales, 7 ont été insérées et 2 autres feuillets sont collés. Et ce qui apparaît de façon flagrante, c’est que l’œuvre a été composée par plusieurs personnes : la British Library en identifie au moins cinq, et une sixième, baptisée Hand D, qui « n’est probablement autre que Shakespeare lui-même », assure la bibliothèque.  

Le procédé n’a rien de très étonnant : on procédait régulièrement de la sorte pour l’écriture, une approche collaborative qui mobilisait les troupes et mettait alors les ressources en tension. 



 
Ce qui le rend ici exceptionnel, reprend le BL, c’est qu’aucune autre pièce ne nous a été transmise de cette manière. « De plus, nous pouvons voir le maitre dramaturge au travail, qui rêve, compose et corrige son texte : une fenêtre sur l’art dramatique de Shakespeare, pour ainsi dire… »

Or, The Booke of Thomas Moore n’a vraisemblablement jamais été jouée : le censeur élisabéthain Edmund Tilney avait pris le théâtre en aversion, et Shakespeare en grippe, interdisant la mise en œuvre de représentations publiques. Au point que le manuscrit fut confié à la bibliothèque de Harley, avant d’être vendu à la nation britannique en 1753.

Sans ces mots de la main de Shakespeare, on en serait resté là… Et bien que la pièce soit complexe, au moins se trouve-t-elle accessible désormais… On peut en consulter l'intégralité ici.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.