medias

Les archives de ONE, le premier magazine gay des États-Unis

Antoine Oury - 22.07.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - ONE magazine gay - archives gay - patrimoine gay


Fondée en 1952 à Los Angeles, ONE, Inc. fut l'une des premières organisations américaines à militer pour les droits des personnes homosexuelles. Et pour cause : en 1953, le président Dwight Eisenhower légifère pour stigmatiser les homosexuels, leur interdisant tout emploi dans l'administration fédérale. Dès le mois de janvier de cette même année se vend dans les rues de Los Angeles ONE, publication ouvertement militante.



Publication quasi clandestine, ONE n'en était pas moins vendu dans les rues de Los Angeles, pour une poignée de cents. Tous les rédacteurs du magazine signent alors leurs articles avec un pseudonyme, eu égard à la législation en vigueur. Peine perdue : le FBI les identifie un à un, avant de faire parvenir des alertes à leurs employeurs. Heureusement, aucun d'entre eux ne sévira, à la grande surprise du service fédéral, rappelle JSTOR.

Les services postaux américains interviendront donc, en 1953, pour qualifier la publication d'« obscène » et en bannir la diffusion, une interdiction levée quelques mois plus tard sur ordre de Washington. En 1954, le magazine adoptera plusieurs règles de publication, assez proches de l'autocensure, pour s'assurer une diffusion à peu près normale et une relative tranquillité auprès des autorités.

Chaque numéro de ONE proposait des articles sur des sujets de société, des textes de fiction, de poésie et une section qui accueillait des lettres de lecteurs autant que d'éditeurs ou encore des chroniques de livres. La revue se présentait comme une publication « totalement vôtre », construite avec ses lecteurs.

<

>


 
Principalement écrite par des auteurs blancs, la revue n'est pas exempte de défauts et de biais dans sa défense de l'homosexualité, mais s'avère particulièrement revendicative et audacieuse, pointant du doigt des décisions politiques délétères et proposant des couvertures au graphisme simple, mais efficace.

La revue sera publiée jusqu'en 1969, et une bonne partie des archives du titre se retrouve sur JSTOR, à cette adresse.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.