La lettre Gemlich, déclaration de haine d'Hitler

Clément Solym - 09.06.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - lettre - gemlich - hitler


La lettre Gemlich est tristement réputée pour avoir déterminé le regard d'Adolf Hitler sur le judaïsme, et comme l'amorce de toute sa réflexion antisémite. Écrite en 1919, et envoyée à Adolf Gemlich, à la tête de l'armée allemande après la Première Guerre mondiale, elle établit le projet que le futur dictateur souhaite mettre en place.

Haineuse, visqueuse, détestable, évoquant la nécessaire « suppression des privilèges des juifs », considérés comme « une tuberculose raciale », la lettre dévoile comment le Furher compte s'y prendre pour épurer l'Allemagne, et le monde par la suite, de ce qu'il voit comme une gangrène de la société.


Le centre Simon Wiesenthal a décidé d'exposer la lettre dans le courant du mois de juillet, au Museum of Tolerance, centre fondé en 1993 et qui reçoit la visite de quelque 350.000 personnes chaque année. L'achat de la lettre lui aura tout de même coûté quelque 150.000 $.

L'importance historique de cette lettre est implacable, et permet de remonter jusqu'aux origines de la folie hitlérienne, et de découvrir comment s'est fomenté dans son esprit le projet qui aboutira à l'Holocauste.

Pour autant, plusieurs spécialistes estiment que cette lettre envisageait à l'heure de son écriture un principe de ségrégation ou d'expulsion, peut-être plus proches de l'Apartheid, que de véritable extermination physique.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.