Chronique culturelle du 10 fevrier

Clément Solym - 10.02.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - napoleon - champaubert - bataille


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, direction la Prusse...


10 février 1814 : bataille de Champaubert (Marne)

Une fois n'est pas coutume, à Champaubert, Napoléon attaque en ayant la supériorité numérique alors que l'armée Russo-prussienne qui a envahi la France est deux fois plus nombreuse.

Ayant détecté que l'armée de Blücher s'étire dangereusement et laisse son centre affaibli, Napoléon lance le maréchal Marmont (6000 hommes) contre le général Olufsiev (4500 hommes).

Les pertes françaises sont étonnamment faibles (300) alors que celles des Russes atteignent 50% de leur effectif. Aux alentours de Champaubert, un lieu-dit s’intitule toujours le champ des Cosaques pour rappeler le lieu d’inhumation sommaire des victimes de la bataille.

Pour beaucoup d'historiens, c'est durant les guerres de la 6ème coalition et notamment durant la "campagne des six jours" (9 au 14 février) que Napoléon montre le mieux son génie militaire.

Malheureusement, le moral de ses maréchaux est atteint : jamais la France depuis la Révolution n’avait été envahie. Les victoires que l'Empereur remporte (demain à Montmirail) ne peuvent empêcher la coalition d'avancer vers Paris et ses grands subordonnés envisagent de le lâcher (Marmont et Ney notamment).



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.