medias

7,5 millions de pages numérisées tirées des archives de la Société des Nations

Nicolas Gary - 15.06.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - archives société nations - ONU numérisation archives - Genève ONU projet


Durant la pandémie, l’ONU n’a pas chômé : le projet de numérisation de ses archives s’est poursuivi. Désormais, ce sont plus de 7,5 millions de pages qui sont numérisées. La moitié des documents donc, et pour en parler, un documentaire est diffusé. 



Les trois équipes en charge de la numérisation des archives de la Société des Nations peuvent sourire. S’il reste encore la moitié du chemin à parcourir, ce sont 66 % des 15 millions de pages qui sont désormais prêtes à être scannées, et 53 % de l’ensemble qui a été numérisé.

Démarré voilà plus de deux ans, avec de nombreuses années de préparation en amont, le projet a pu voir le jour grâce au financement d’une fondation privée — restée anonyme. Total Digital Access to the League of Nations Project, ou LONTAD, de son acronyme, deviendra à terme le gardien de la mémoire institutionnelle de la Bibliothèque et des Archives des Nations Unies, à Genève. 

À travers ce documentaire, le travail fourni par les trois équipes est détaillé. La première prépare les documents, les répare et les consolide. La deuxième, par la société Arkhenum, procède à la numérisation. Or, durant le semi-confinement que la Suisse a pu connaître, les machines sur place ne se sont arrêtées que deux semaines. Tout un processus de sécurisation pour les équipes a été déployé : pour l’ONU, le projet était prioritaire, et l’on s’est donné les moyens.

La troisième étape est celle de la post-numérisation, avec la description des documents, abondés dans la bibliothèque numérique. À ce jour, 43 % disposent de métadonnées, toujours en augmentation. 

Le documentaire, commencé fin 2019, montre comment s’est organisé l’ensemble de cette entreprise patrimoniale. Pour répondre aux demandes des chercheurs, la constitution de cet établissement numérique, accessible ici, offre un regard fantastique sur l’histoire même.

Forte de cette expérience, l’ONU élabore actuellement une exposition numérique, pour pousser plus loin la mise à disposition des archives, auprès des internautes. Ce principe de disponibilité, particulièrement mis en avant par l’organisation, répond par ailleurs aux enjeux didactiques et multiculturels, au cœur des priorités.
 


 
photo : Assemblee 1ere session, 1920 - crédit ONU



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.