medias

100 ans après, Notes contemporaines ressuscite : une pépite de la littérature russe

Clément Solym - 11.08.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - Notes contemporaines littérature - Russie littérature écrivain - magazine littéraire russe


Le journal Sovreménnye zapiski fut réalisé par des émigrés russes, installés à Paris. À partir des années 20, Notes contemporaines va paraître en proposant des feuilletons – notamment de livres d’un certain Vladimir Nabokov. Un siècle après sa création, la rédaction s’apprête à revivre…


 

Dans sa première édition, les lecteurs découvrirent le roman Le Don, de Nabokov, ou encore l’autrice Nadejda Teffi. L’année suivante, les poèmes de Konstantin Balmont apparurent. Visionnaire, la rédaction avait d’ailleurs décerné le Prix Nobel de littérature à Ivan Bounine — vu comme l’un des plus grands prosateurs russes — onze ans avant que l’Académie norvégienne ne le reconnaisse.

Et ils furent alors nombreux, ces auteurs d’ouvrages interdits, à figurer dans les pages de Sovreménnye zapiski : Tolstoï, Marina Tsvetaeva ou encore Mikhaïl Ossorguine et Zinaida Hippius. Aujourd’hui, on les retrouve dans toutes les anthologies de la littérature russe. Mais c’est bien dans Notes contemporaines qu’ils furent mis à l’honneur.

Trésor d’entre les trésors, ce périodique littéraire du XXe siècle connut de nombreuses évolutions, selon les membres de la rédaction. Un magazine littéraire hors norme, qui fut arrêté net en 1940, avec l’arrivée des nazis en France. 
 

Un phénix de retour


En 2020, est célébré le 75e anniversaire de la grande victoire, et la Fondation pour le développement de la littérature décide de reprendre à son compte cette pépite. Et de lui redonner vie : depuis le 25 juillet et jusqu’au 25 septembre seront réédités les premiers numéros.

Sovreménnye zapiski renait de ses cendres, avec un comité de rédaction construit pour l’occasion, indique Nikita S. Mitrokhin, directeur du Centre littéraire russe. Le premier numéro sortira le 31 octobre, après deux mois de concertation — et les publications interviendront tous les deux mois, comme à la grande époque. 

« Nous parlons véritablement d’une reconstruction de la rédaction du magazine,100 ans après son ouverture. Le projet porte sur la création d’une marque indépendante. Il n’y a jamais eu de pareille entreprise de relancer ce monument de la littérature russe en ce XXIe siècle. »

Pour y figurer, deux conditions : faire parvenir un texte en prose entre 600 et 44.000 caractères ou 800 lignes pour les œuvres poétiques. Le tirage sera de 3500 exemplaires, et il faut écrire à zapiski@litagenty.ru pour y prendre part. 

Couverture : édition originale de 1938, contenant un texte de Nabokov. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.