medias

Une saga jeunesse sur des licornes sanguinaires explose les compteurs

Gariépy Raphaël - 17.09.2020

Edition - International


Après les sorciers à lunettes, les dragonniers, et les survivantes de jeu de massacre raffiné, l’univers jeunesse accueille peut-être un nouveau type d’icône. Annabel Steadman, une auteure néophyte de 28 ans, vient de décrocher un contrat à 7 chiffres pour Skandar and the Unicorn Thief, une saga qui met en scène des licornes ultras violentes. 
 
Unicorn

 
Annabel Steadman n’en revient toujours pas : la jeune femme originaire de Canterbury sort d’une vente aux enchères éditoriale record, et vient de décrocher une avance à 7 chiffres pour les trois premiers livres de sa série. Simon & Schuster, qui publiera le premier livre au printemps 2022, a déclaré qu’il s’agissait de l’accord le plus important réalisé pour un primoauteur jeunesse. 

Steadman a affirmé s’être effondrée sur son lit en entendant les résultats de la vente. « C’est devenu complètement fou après ça. J’étais pensais "ce n’est pas réel, cela ne peut pas être réel " ». Pour couronner le tout, Sony Pictures s’est également empressé de signer un contrat pour les droits d’adaptation cinéma de la saga. 
Sam Copeland, l’agent littéraire de la jeune écrivaine, a lui aussi du mal à s’en remettre : « Cette vente aux enchères a été la plus excitante de ma carrière, tout le monde a eu le souffle coupé. »

Si l’auteur est en train de vivre un véritable conte de fées, Skandar and the Unicorn Thief serait autrement plus sombre. « Les licornes sont des créatures cauchemardesques », écrit ainsi l’auteur dans son introduction. La série se situe dans un monde où les licornes sont des animaux mortels qui ne peuvent être apprivoisés que par le cavalier qui les fait éclore — un certain Christopher Paolini risque de bondir de sa chaise. 
 

Une longue maturation 


Annabel Steadman semble bien partie pour se forger une légende à la JK Rowling. De la même façon que la créatrice d’’Harry Potter, la jeune femme a commencé à penser son univers lors de ses trajets en train. Elle aurait ainsi eu l’idée originale en 2013, mais prise dans son travail d’avocat, n’aurait pas pu commencer à écrire. 

Elle se serait ainsi contentée de noter quelques noms de licornes avant de laisser tomber. Il faudra attendre 2018 pour que la jeune femme se mette réellement à l’ouvrage. Le premier tome aurait été écrit en seulement trois mois avant d’être longuement retravaillé avec son agent. 

Ali Dougal de Simon & Schuster a déclaré que Steadman avait créé « le monde le plus époustouflant que nous ayons vu depuis des années ». 

Via The Guardian 

Crédit photo : quingquing3 - unicorn - CC BY 2.0 


Commentaires
Bonjour !



Une vente aux enchères éditoriale ? smile Ca existe en France ?
Pays anglo-saxon : argent pour les auteurs, agent...

France : pas d'argent pour les auteurs, un agent pour 10 000 écrivains...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.