medias

Twitter : Salman Rushdie se bat contre une fausse citation islamophobe

Clément Solym - 07.08.2020

Edition - International - Salman Rushdie Twitter - citation islamophobe - Twitter haine propos


Depuis ses premiers pas sur le réseau Twitter, Salman Rushdie en bave. D’ailleurs avec Facebook, ce fut la même : Zuckerberg imposait au romancier d’utiliser son prénom Ahmed pour sa page : Ahmed Salman Rushdie. Sur Twitter, c’est un faux compte qui avait tenté durant plusieurs semaines d’usurper son identité, entretenant un flou… Et maintenant ?

Salman Rushdie - Le Livre sur la Place 2018
 

Maintenant, relate le Guardian, Rushdie demande au PDG de Twitter de faire le ménage : une citation islamophobe lui est prêtée qui circule abondamment sur le réseau, depuis début août. 

« Le seul objectif des musulmans est de détruire toute la nation par le terrorisme, les explosions de bombes, l’explosion démographique, les émeutes et le jihad, au nom de l’islam. » Le tout est accompagné comme on découvre d’une photo de l’écrivain, pour appuyer le propos. 



 
Or, ce n’est pas la première fois qu’elle surgit : elle avait fait quelques petits tours dès 2015. Rushdie avait déjà grogné et remercié l’internaute qui avait trouvé la source — un commentaire daté de septembre 2014. Bref, pas grand intérêt.


Mais la situation en cinq années a passablement changé, et les réseaux doivent se racheter une virginité, lutter contre la propagation de Fake news – au point qu’un vent de boycott publicitaire frappé Facebook, assez pour que la plateforme intervienne.

Pour l’écrivain, ces outils ont toujours été redoutés : du temps où la fatwa de l’Iran battait son plein, ils lui auraient alors rendu la vie impossible. « Il n’y avait essentiellement pas d’email, pas de textos, pas de Facebook, pas de Twitter, pas d’internet, et cela a bien sûr calmé les attaques. [...] Si tout le monde pouvait tout savoir instantanément, il deviendrait possible de mobiliser les gens contre le livre avec plus de promptitude et cela serait devenu plus dangereux aujourd’hui », indiquait-il en octobre 2012.


Pourtant, il porte toujours le combat de la liberté d’expression haut : à 73 ans, il vient de signer une lettre ouverte, aux côtés de JK Rowling ou de Margaret Atwood, pour déplorer l’essor de la Cancel Culture. Et plus largement l’intolérance en vigueur qui conduit le public des utilisateurs à ostraciser et déverser des tombereaux de haine, de colère…

Pour lui, il s’agit là d’un « nouvel ensemble d’attitudes morales et d’engagements politiques qui tendent à affaiblir notre idée du débat ouvert et de la tolérance pour la diversité, au profit d’une idéologie du conformisme ». 

Quant à « la supposée islamophobie », il s’en défend toujours : « Nous vivons la période la plus sombre que j’ai jamais connue », déplore Rushdie. « Pourquoi ne pouvons-nous pas parler de l’islam ? », interrogeait-il déjà en 2015, suite aux attentats contre Charlie Hebdo. « Il est possible de respecter des individus, de les protéger contre l’intolérance tout en étant sceptique quant à leurs idées, voire en les critiquant férocement. »

Pour ce qui est de la fausse citation qui circule, Jack Dorsey, PDG de Twitter, semble avoir entendu l’appel : elle se fait rare… 


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.