Tolkien peut-il devenir un personnage de roman ?

Clément Solym - 28.02.2011

Edition - Justice - toliien - personnage - roman


Peut-on se servir de JRR Tolkien comme d'un personnage pour une fiction ? Après tout, Salinger avait presque fait interdire l'utilisation de son héros dans une suite de l'Attrape-coeurs. Les héritiers de Tolkien estiment cependant que le livre de Steve Hillard, Mirkwood: A Novel about J.R.R. Tolkien n'a pas de raison de vivre.

Dans une plainte déposée à la cour de district du Texas, les héritiers souhaitent en effet bloquer la publication de l'ouvrage, estimant que non seulement il est hors de question de se servir du nom, mais également pas question de profiter de l'homme. Le livre de Steve se présente tout à la fois comme une oeuvre de fiction, mais aussi critique, sur l'oeuvre de Tolkien. Il se concentre en effet sur les héroïnes dans l'oeuvre du romancier - pour constater qu'il n'en existe quasiment pas. (Via Courthouse, PDF)

Or, fait valoir Steve, il existe plusieurs autres ouvrages se servant de Tolkien comme d'un protagoniste pour leurs fictions. Here, There Be Dragons, publié en 2006, par James Owen, ou encore l'an passé, Looking for the King: An Inklings Novel, par Lewis Downing, chercheur spécialisé sur CS Lewis.

Le livre de Steve met en scène six personnages - cinq fictifs, lorsque le sixième est Tolkien - et selon les héritiers, aucun droit n'a été accordé à l'auteur d'utiliser la marque Tolkine pour son ouvrage. « À aucun moment nos clients n'ont accordé la permission d'utiliser le nom et la personne de JRR Tolkien dans le roman, ni ne le souhaite », souligne la plainte.

De même, la couverture et la police utilisée sont des violations du droit et entraînent une concurrence déloyale, selon la plainte.

Cela, selon eux, banalise tout à la fois le prestige le défunt et en banalise la réputation. Chose amusante, le livre de Steve est un roman auto-édité, et en vente en format numérique chez Amazon depuis janvier. Entre temps, 900 exemplaires ont été vendus - au quotidien, Steve est responsable d'un fonds d'investissement.

Christopher Tolkien, fils de l'auteur, n'a pas souhaité commenter la plainte. Cependant, estime-t-il, il existe une frontière entre la liberté d'expression et la protection des intérêts juridiques. Et selon lui, cette utilisation du nom de Tolkien a franchi la ligne rouge. (via Daily Mail)

On peut également retrouver le premier chapitre en téléchargement à cette adresse.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.