Surveiller les livres de bibliothèque avec Second Life

Clément Solym - 21.03.2008

Edition - Bibliothèques - Second - Life - bibliothèque


Une bibliothèque virtuelle, voilà une idée loin d'être neuve, mais peut-on, de cette réalité virtuelle, parvenir à comprendre les flux de livre, et ainsi exercer un certain contrôle sur la gestion des données et des stocks ?

En s'emparant de Second Life, des étudiants de ETH Zurich Computer Science ont décidé de le vérifier : d'abord une bibliothèque liée au monde réel par des puces RFID posées sur les livres de papier. L'identification permet alors de constater les déplacements desdits bouquins et d'analyser le comportement des utilisateurs en bibliothèque.

Le virtuel à la rescousse

Trois étapes sont mises en jeu : primo, capter les informations qui transitent entre la puce et les cartes d'abonnés. En découlent différents éléments (date de l'emprunt, de rendu...) qui sont enregistrés. Secundo, détecter les éléments interlopes comme un livre remis dans un mauvais rayon (le drame du bibliothécaire), ou plus classiquement, un vol. De là découle une action adaptée pour corriger le tracas.

Tertio, intervient la visualisation, après mise à jour de la base de données. Ce processus permet de voir, à travers Second life, le résultat modélisé. Pour gérer le deuxième contrôle, on met en place, soit un rafraîchissement des données régulier, soit une modification de la base en fonction de l'arrivée d'une information nouvelle.

De First à Second Life

Son innovation réside bien dans la virtualisation du monde réel et de ses événements. Cependant, Second Life possède ses propres limites, la première étant que les éléments suivent un scénario inhérent à leur programmation.

Pour coller plus encore au réel, il fallut générer une interface entre Seconf Life et Real Life, via le Web. Les abonnés gèrent ainsi leur compte par eux-mêmes, avec une incidence immédiate. Toutes les informations relatives à un compte sont accessibles pour eux et pour les bibliothécaires, le travail est simplifié, la machine opérant une surveillance seule.

Le risque ? S'infiltrer dans la machine qui contrôle justement... En attendant, suivez la vidéo filmée dans SL qui vous présentera les fonctionnalités directement.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.