Stockage numérique ou physique ? De l'étagère au Gigaoctet

Clément Solym - 01.09.2009

Edition - Bibliothèques - stockage - numérique - physique


La question du stockage de livres et de documents se pose pour la société Mozy spécialisée dans la sauvegarde de données en ligne. Un des billets de leur blog représente avec un grand intérêt les possibilités offertes par le stockage physique et celles du numérique.

Toute la base de leur section dédiée aux livres repose sur un comparatif avec la Library of Congress : selon les données livrées par Mozy, leur capacité de stockage représente aujourd'hui 1000 fois celle de la vénérable institution.

Cela représente 32 milliards de livres et 650.000 miles d'étagères (soit 1,045 millions de kilomètres, même si on peine à se l'imaginer). De quoi faire 147 fois le trajet depuis Jérusalem vers Beijing .


Pour n'en retenir que l'essentiel, on pourrait dire que l'histoire de l'imprimé tient finalement dans un ordinateur. Le tout reposant sur un simple document visuel, bien qu'en anglais, il est assez simple de comprendre l'idée générale...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.