Russie : un livre de soutien à l'industriel Mikhaïl Khodorkovski

Clément Solym - 21.01.2011

Edition - Société - russie - proces - solidarité


Le grand manitou russe du pétrole, Mikhaïl Khodorkovski, a reçu un gage de solidarité fort, émanant des intellectuels du pays. Depuis fin décembre, de dernier a été reconnu coupable, avec son associé Platon Lebedev, de vol de pétrole.

L’affaire a de puants relents politiques, et la condamnation des deux hommes, à une peine de 14 ans de prison, pourrait impacter les investissements de capitaux étrangers en Russie. Le conseiller économique du président, Arkadi Dvorkovitch, lui-même, estimait que la communauté internationale pourrait « se poser de sérieuses », entraînant une certaine défiance à travailler en Russie. Mais voilà : le bras puissant de Poutin pèse de tout son poids dans cette histoire. 

En réaction à cette procédure juridique douteuse, les deux écrivains phares, Boris Akounine et Ludmila Oulitskaïa, accompagnés de journalistes et de dissidents au régime, ont fait paraître un recueil de lettres échangées avec Mikjaïl Khodorkovski.

Avec un tirage à 20.000 exemplaires, publié par la maison Eksmo, le public peut y retrouver l’ensemble des informations sur l’industriel, qui réside en prison depuis 2003, souligne l’AFP. Et avec la peine qu’il vient de prendre, il devrait y rester jusqu’en 2017.

Akounine, présent durant les procès, s’explique : « Comme écrivain, je m'intéresse aux nuances du gris, mais pour moi, l'affaire Khodorkovski c'est une histoire en noir en en blanc, le cas classique d'un héros et d'un non-héros, d'un comportement digne et d'un autre détestable. »

Vantant l’implication humaine des textes écrits par Mikhaïl, il en détaille toute l’émotion.

Ludmila, de son côté, témoigne de ce que l’usage de la force dans cette procédure atteste d’un affaiblissement du pouvoir. « Je pensais que le pouvoir en Russie était fort, je confondais la répression avec la force. Grâce à lui j'ai une autre vision du pouvoir. »

D’ailleurs, le livre, explique-t-elle, a été plébiscité par différentes maisons du pays, avec des traductions prévues en italien, français et allemand, bien que dans le pays, des librairies hésitent à le vendre.

Tout ça pour s’être opposé à Poutine...

Via AFP



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.