Pour écrire ses mémoires, Donald Trump un peu abandonné...

Clément Solym - 27.11.2020

Edition - International - Donald Trump mémoires - publier mémoires président - Donald trump président


« Je doute sérieusement que Trump n’ait jamais lu un livre de sa vie d’adulte. » La phrase, douloureuse pour l’intéressé, provient de son ghostwritter, Tony Schwartz. Alors que l’ex-président des États-Unis se voit proposer des montants records pour des livres et de la télévision, l’écrivain vient d’objecter une fin de non-retour.

Donald Trump
 

La post-présidence de Donald Trump passerait par l’écriture de ses mémoires. Un classique. Selon de premières rumeurs, pas moins de 100 millions $ sont avancés pour obtenir les droits de livres et de production télé. Une somme rondelette, dont on ignore la réalité : reste que l’ancien POTUS entend bel et bien publier un recueil de ses pensées, expériences et aventures à la Maison blanche.

Alors donc, ce sera une autobiographie signée par Donald ? Son dernier livre remonte à 1987 : c’était The Art of the Deal, publié avec le concours de Tony Schwartz, en guise de travailleur de l’ombre. Au fil des années, il avait d’ailleurs désavoué le travail effectué, soulignant que le titre The Sociopath aurait été plus pertinent. Et précisé par ailleurs : « J'ai écrit le livre. Donald l'a lu. »

Pourtant, durant la campagne présidentielle, Trump n’a cessé de brandir ce livre. Il avait dépensé quelque 55.000 $ pour le distribuer abondamment durant les meetings politiques. Et une lecture hautement recommandée, au point qu’il en ait, une fois la victoire acquise, peuplé les étagères de la bibliothèque à la Maison blanche. Enfin, peuplé…
 

Sorry, but no...


Mais il faut se tourner vers l’avenir désormais, et envisager avec quiétude l’avènement de Joe Biden. Et dans l’intervalle, avant qu’un éditeur ne signe un chèque pour les mémoires de Trump, trouver un coauteur, en mesure de réaliser ce tour de force. 

Ce ne sera donc pas Tony Schwartz — on ignore si Trump l’a véritablement sollicité toutefois… – qui dans un message lapidaire a pris les devants.
 



« Cher Donald, non, je n’écrirai pas ton prochain livre. Désolé, sachant que The art of the Deal fut le seul ouvrage à succès que tu as jamais publié. »

Considérant que Schwartz a littéralement fait campagne contre Trump lors des précédentes élections, on imagine mal que Donald ait eu l’idée de le solliciter. Un Donald qui d’ailleurs a déclaré qu’il quitterait la Maison blanche, quand la victoire de Biden serait officiellement confirmée…


crédit photo : Gage Skidmore CC BY SA 2.0


Commentaires
Bonjour, je ne suis pas humain j'ai des pouvoirs je peux me transformer en ce que je veux j'aimerais aller dans la zone 51 pour qu'on examine au mieux
On a des droits à des articles élogieux quand il s'agit d'Obama qui « écrit » ses mémoires et quand il s'agit de Trump, c'est évidemment le diable.

Au passage, j'ignore ce qu'est une fin de non-retour. De non-recevoir peut-être ?
... et je ne suis pas sûr qu'on puisse "objecter" un fin de non-recevoir. ("opposer", oui).

De plus, c'est gentil de traduire le tweet de Tony Schwartz, tout le monde n'étant pas anglophone, mais pourquoi ne pas le traduire *intégralement* ? Il manque la dernière phrase, littéralement "Mon conseil : fuis en Corée du Nord".
Petite rectification, bien que Joe Biden ait été élu, il n'est encore que le "president elect". Trump n'est pas encore l'ex président MAIS le président sortant (donc toujours président). Cela sera effectif qu'après le vote du 14 décembre et la passation de pouvoir mi- janvier. smile
Bonjour et un clin d'oeil...

En tant qu’écrivain de l'ombre, je me gausse (!)... vu le tarif, je suis partante...

Non, je plaisante... Toutefois, j'en profite pour souligner qu'aux USA un grand nombre "d'auteurs" et pas des moindres, indiquent le nom de "leur nègre" avec le leur sur la couverture. Certes, en plus petit, mais au mois c'est fait. Et c’est une belle éthique.

S'il est vrai que ne pas apparaître, est un peu frustrant pour l’égo, de ne pas en profiter. Surtout quand un livre se vend très bien. Mais bon, nous le savons en signant le contrat. Parfois dicté par le besoin. D'autres fois par la passion. Je suis chanceuse : dans l'immense majorité des cas, mes clients sont très sympathiques et certains sont devenus des amis.

J’ajoute que je suis assermentée depuis 1981(je fus la 1ère) et ne révèle jamais ma participation à un ouvrage sans l’accord de l’auteur.

.. C’est bête je ne sais pas écrire en anglais…
L’avènement de Joe Biden ??? Vraiment ?

Un Biden un tantinet sénile...et grabataire !!!!

Heureusement...Kamala est là !!!!

Mais avant toute chose...attendons le 14 décembre...

Dommage que l’article soit si orienté...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.