Paris : manifestation contre Amazon devant le ministère des Finances

Gariépy Raphaël - 04.12.2020

Edition - Société - Amazon Black Friday - Ecologie économie Edition - société manifestation


Ce vendredi 4 décembre au matin, des militants des associations Amis de la Terre, ANV-COP 21 et d’Attac se sont rassemblé devant le ministère de l’Économie et des Finances à Paris. Ils entendaient protester contre la politique économique du gouvernement qui favoriserait le géant de l’e-commerce. Et demandaient donc un moratoire sur la question des entrepôts en France. 



L’entrée principale du ministère de l’Économie et des Finances, habituellement peu sujette au désordre, était ce matin le théâtre d’une manifestation surprise. Des cartons Amazon empilés les uns sur les autres redécoraient le parvis — les militants souhaitant recréer un faux entrepôt — et une banderole « changement de propriétaire » était accrochée aux fenêtres. 

En ce jour de Black Friday, symbole de consumérisme, et alors que des employés de l’entreprise de plusieurs pays appellent à la grève, les associations Amis de la Terre, ANV-COP 21 et d’Attac entendaient interpeller le gouvernement sur son accointance avec la multinationale. 

Attac France, accuse ainsi Emmanuel Macron, les députés et les ministres de mener une politique économiquement pro-Amazon au détriment des commerces, de l’emploi et du climat. L’association pointe tout particulièrement l’évasion fiscale organisée par la société, qui entrainerait une concurrence déloyale.
Pour Alma Dufour, la porte-parole des Amis de la Terre, le gouvernement ne prendrait pas ses responsabilités face à cette machine à « broyer les petits commerces ». Tandis la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, encourage au boycott d’Amazon, 14 projets concernant l’implantation de la firme auraient été autorisés en moins d’un an. 
 


Si les associations s’inscrivent politiquement contre Amazon, deux revendications sont aujourd’hui particulièrement mises en avant : 

– Un moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts d’e-commerce
– Une taxe exceptionnelle sur les #ProfiteursDeLaCrise comme Amazon

La première exigence fait notamment écho au récent combat mené par plusieurs associations contre l’implantation d’un entrepôt d’Amazon à Monbert, au sud de Nantes. La manifestation se déroulait aujourd’hui à Paris et avait pour but d'attirer plus directement l'attention des députés, mais les manifestants ne comptent pas s’arrêter là.

« Partout en France, les militant·es sont mobilisés pour exiger un moratoire sur les entrepôts de e-commerce, notamment en refaisant la déco des permanences des députés LREM ! » peut-on lire sur la Page Facebook des Amis de la Terre. 

Parvenu sur les lieux peu après 11h, ActuaLitté n’a pu que constater que la manifestation avait laissé place à un grand vide. Circulez ?

Crédit photo : Les Amis de la Terre - Facebook 


Commentaires
il faut aussi parler des conditions de travail ! : dans tous ces métiers des centres logistiques, il y a des risques élevés , le tout dans une organisation soumise à des impératifs excessifs de rendement : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/fiches-metier/la-prevention-des-risques-dans-les-centres-de-distribution
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.