“Nous étions, ma sœur et moi, les victimes parfaites pour le père. Nous avions toutes deux un vagin.”

Victor De Sepausy - 05.08.2020

Edition - Les maisons - Marie-Pier Lafontaine - Chienne famille inceste - violence famille viol


AVANT-PARUTION – Un homme soumet ses deux filles à toutes les brimades et les humiliations. Les tenir en laisse, les forcer à marcher à quatre pattes, les empêcher d’uriner, les frapper avec des objets, leur promettre de les violer, un jour... sans que la mère s’interpose jamais. Viol suspendu, inceste latent. « Nous étions, ma sœur et moi, les victimes parfaites pour le père. Nous avions toutes deux un vagin. »



 
Un style lapidaire pour dire l’innommable et la monotonie de l’horreur. Immense claque poétique et psychologique, Chienne est l’histoire d’une jeune fille démolie qui prend confiance en elle et s’appuie sur les pouvoirs de la littérature, pour retrouver un corps et une parole. 

Et ça fait mal. 

« J’aurais voulu écrire un roman sur mon enfance avec des pages et des pages remplies d’écriture. Sans espaces blancs, sans pauses ni silences. Que l’on comprenne bien tout le vacarme que fait faire la peur de mourir à un cœur. » 

Marie-Pier Lafontaine est née en 1988 dans une province du nord de Montréal. Elle a commencé des études de création littéraire, sous la direction de Martine Delvaux, à l’Université de Montréal. Aujourd’hui, elle boxe. « J’aime beaucoup l’intensité émotive. J’aime la boxe pour la même raison. Dans la violence, il y a une charge immense, même dans les petits gestes. Or, on ne permet pas tant l’intensité aux femmes. »

À la question: La fin du monde est imminente et vous devez choisir un livre, lequel? Marie-Pier répond: Si c’est la fin du monde, je préfère prendre une hache, ça sera plus pratique pour survivre. Voici un extrait de Chienne, à découvrir en avant première.



[à paraître 4/09] Marie-Pier Lafontaine – Chienne – Le Nouvel Attila – 9782371000971 – 16 €


Dossier - Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Commentaires
Rien qu'à la lecture de vos premiers mots je ressens comme une immense douleur et en tant qu'homme et jeune papa je ne peux comprendre l'indescriptible qui fait mal je prefere acheter votre livre sans le lire car j'ai peur que cela me remplisse de haine vis a vis de ce type.

Quel courage avez vous .

Sébastien
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.