medias

Les intelligences artificielles rejoindront-elles la lutte contre le coronavirus ?

Antoine Oury - 16.03.2020

Edition - International - coronavirus recherche - coronavirus science - coronavirus intelligences artificielles


Partout dans le monde, les chercheurs, médecins et scientifiques collaborent pour mieux comprendre le Covid-19, l'analyser et ainsi trouver des moyens de lutter contre la pandémie. Mais la mobilisation des humains ne suffit plus : les conseillers scientifiques de 12 gouvernements demandent aux éditeurs de revues scientifiques proposant des résultats de recherches sur le coronavirus de laisser les intelligences artificielles y jeter un œil...

Robot
(photo d'illustration, Logan Ingalls, CC BY 2.0)


Les conseillers scientifiques des gouvernements de 12 pays (Australie, Brésil, Canada, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Singapour, Grande-Bretagne, États-Unis) adressent un courrier aux membres de l'édition scientifique et académique. Dans un contexte de pandémie mondiale, la lutte se doit d'être mondiale également, soulignent-ils.

Si les résultats de la recherche sur le coronavirus sont diffusés en accès libre par de nombreux éditeurs, les signataires du courrier demandent d'aller plus loin. D'une part, en publiant ces résultats sur des bases de données communes et ouvertes, comme PubMed Central ou la base de données sur les Covid mise en place par l'Organisation mondiale de la Santé.

D'autre part, en proposant également en accès libre des versions des résultats de recherche et publication « lisibles » par les intelligences artificielles, « avec des droits accordés pour la réutilisation », indique le courrier. Ainsi, expliquent les signataires, les scientifiques seraient plus à même de suivre le flot très important des publications, de les trier et d'en mesurer l'intérêt, rapidement et efficacement, avec le soutien des « robots ».

Ces mesures exceptionnelles devraient s'appliquer tant aux articles déjà parus sur le sujet qu'à ceux qui seront publiés à l'avenir.
 
Le courrier assure, pour terminer, qu'« une réponse rapide de la communauté scientifique et éditoriale accélérera les efforts mondiaux pour contenir le virus du SARS-CoV-2 et ainsi sauver des vies et réduire les perturbations sociétales ».

via Geekwire


Commentaires
Nous voulons collaborer avec les acteurs scientifiques pour Maximer la publication des vraies informations à la population afin de réduire des fausses informations qui handicap la mise en oeuvre des essais cliniques. Merci

Eddy Mvula

EPIDEMIOLOGISTE
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.