Les impatientes : polygamie et violence, trois destins de femmes

Victor De Sepausy - 05.06.2020

Edition - Les maisons - impatientes polygamie Cameroun - violence femme mariage - Djaïli Amadou Amal


AVANT-PARUTION – Originaire du nord du Cameroun, Djaïli Amadou Amal est peule, musulmane et féministe. Conteuse hors pair, elle brise avec Les Impatientes (Prix Orange du livre en Afrique 2019) les tabous des violences faites aux femmes dans le Sahel. ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de ce texte qui marquera la rentrée littéraire.


 

Ramla, 17 ans, a le goût des études et rêve de devenir pharmacienne. Elle est amoureuse. Pourtant, on la marie à l’homme le plus riche de la ville, qui est déjà marié. Puis il y a Hindou, la demi-sœur de Ramla, qui a épousé son cousin, un homme que ses penchants pour la drogue et l’alcool rendent colérique et violent.

Enfin, il y a Safira, 35 ans, la première épouse du mari de Ramla. Il est pour elle hors de question de céder au caprice de son époux et de ne pas voir en Ramla une rivale. Malgré sa patience, trouvera-t-elle le courage d’une émancipation face à une telle humiliation ? 

Patience ! C’est le seul et unique conseil qui leur est donné par leur entourage, puisqu’il est impensable d’aller contre la volonté d’Allah. Comme le dit le proverbe peul : « Au bout de la patience, il y a le ciel. » Mais le ciel peut devenir un enfer. Comment ces trois femmes impatientes parviendront-elles à se libérer ?

Un roman polyphonique qui évoque la polygamie dans le Cameroun, à travers trois portraits de femmes. Mais également la question de la violence, que chaque personnage incarne — le mariage précoce et forcé (Ramla), les coups, le viol et les maladies psychosomatiques (Hindou), la polygamie (Safira). 

« L’islam interdit toute forme de mariage non consenti. Si les mariages forcés perdurent, c’est à cause de la tradition ou par intérêt. Ainsi, Ramla est contrainte d’épouser Alhadji Issa pour permettre à ses oncles de continuer à bénéficier des largesses de cet homme », explique l’auteure. Et l’espoir existe que de faire changer les choses, affirme-t-elle : « Education ! »
 



[à paraître 4/09] Djaïli Amadou Amal – Les impatientes — Emmanuelle Collas — 9782490155255 – 17 €


Dossier - Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Commentaires
Si l'islam n'autorisait pas la polygamie, ça n'arriverait pas à ces pauvres femmes... Les traditions ont bon dos : le problème est l'islam, pas la tradition.
Vous trouvez que "catholique et féministe" est une contradiction dans les termes ?

Alors faites preuve de cohérence et constatez aussi que si l'on est musulman, on n'est par définition pas féministe - et vice versa.
A "Pas logique" : tout-à-fait d'accord. Il doit surtout être interprété (il a plus de 600 ans, les moeurs étaient complètement différentes).

A "Forbane" : il n'y a pas de manque de cohérence. Si elle avait été catholique, on aurait pu avoir mis "catholique et féministe". Où est le problème?

j'aime bien les obligations des femmes à marier :

- lisez bien le Coran (pour l'apprendre à votre mari, car lui ne le connaît pas).

- soyez pour lui un lit (bien que lui en aura d'autres).

- ne soyez pas colérique (car lui seul peut l'être).

l'homme est un surnaturel ou quoi?

Alors les obligations des hommes à marier, c'est ceci? :

-Allez contre la volonté d'Allah (car dans le coran est écrit que toute forme de mariage non consenti est interdite).

- Prenez plusieurs femmes (le Coran l'autorise, mais aux femmes on ne dit pas de prendre plusieurs hommes).

- Restez le plus égoïste possible (car il l'apprend depuis son enfance).

- jetez-lui des pierres quand elle voit un autre homme (bien que lui peut trouver toutes les femmes).

- soyez le "propriétaire" de votre femme (bien que toute femme doit avoir les mêmes droits que l'homme. Et qu'une épouse n'est pas une "propriété".

Et ainsi de suites. Pauvres hommes... Ils n'ont toujours pas compris!
je vois que l'islamophobie est redevenue tendance ici !

peut-être! (peut-être), qu'avant de critiquer le coran, qui est un livre écrit il y a des centaines d'année, on pourrait se pencher sur la bible! alors... par quoi on commence ? le fait que Lilith (première femme) a été crée avec de l'argile tout comme adam (= son égale donc) refuse de coucher avec Adam comme il l'entend (certain texte évoque que Lilith voudrait coucher avec lui en amazone mais adam refuse car il estime que c'est humiliant pour lui) donc ça fait pleurnicher le pauvre chéri qui fait bannir Lilith aux enfers
A Alex : critiquer une religion est un droit, et même un devoir. En outre, est-il besoin (hélas si) de rappeler que le concept d'"islamophobie" a été forgé par les islamistes eux-mêmes afin de couper court à la moindre critique qui pourrait être faite de l'islam en la taxant de "raciste" ?...



Nous avons suffisamment procédé à la critique de la Bible, "notre" livre, au cours de notre histoire, et je ne sache pas que les derniers chrétiens qui restent veuillent par la violence conquérir le monde et lui imposer leurs vues, notamment en dissimulant les femmes sous des bâches et en procédant à moult attentats.



Votre naïveté, votre aveuglement et/ou votre mauvaise foi sont tout simplement obscènes. C'est un gros crachat que vous envoyez à tous ceux qui se battent, dans leurs pays, contre une religion qui les musèle, les voile, les emprisonne, les mutile et les tue.
Cet article m'inspire énormément, suis vraiment fière de toi m'a grande sœur, peuls Fier.

Bravo champion 🙏🙏🙏.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.