Les Bouquinistes de Paris sur Internet, sans quitter les quais de Seine

Victor De Sepausy - 08.12.2020

Edition - Librairies - bouquinistes paris internet - clients Paris tourisme - Seine bouquinistes livres


Probablement victime de son succès, la boutique internet ouverte voilà peu par les Bouquinistes de Paris est inaccessible. Un tel espace devenait nécessaire pour pallier les pertes de ce métier si touristique et typique des quais de Seine.

Bouquinistes !
 

« Site de vente réservé aux bouquinistes de Paris pour y présenter à la vente livres, documents et objets de collection… » ont pu lire les chanceux qui ont découvert ce portail. « Aucune transaction effectuée sur le site. Quand vous validez votre panier, vous envoyez par e-mail un bon de commande au bouquiniste qui prendra contact pour finaliser votre achat avec accord sur les frais de port et les conditions de règlement. À tous moments de la transaction avec le vendeur vous pouvez annuler votre commande. »

Ce n’est que tardivement, au début du mois de septembre, que les bouquinistes parisiens ont pu bénéficier du fonds de solidarité — conformément aux déclarations du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. « Ces entreprises pourront bénéficier du fonds de solidarité, de la prise en charge à 100 % de l’activité partielle jusqu’à la fin de l’année et des exonérations de charges sur la période de février à mai 2020 », affirmait Bercy.

Mais à cette époque, le second confinement n’était pas encore envisagé aussi clairement que nous venons de le vivre. Au cours de la première vague, les revenus des bouquinistes se sont littéralement effondrés – plus encore que celui des libraires, dont certains adoptèrent assez rapidement le click and collect. 
 

Attirer les clients vers la Seine


Disposer d’une vitrine en ligne pour gérer des échanges avec les clients, l’idée est aussi risquée que significative quant à la situation économique actuelle. Monté en novembre, le site internet est donc difficilement accessible – preuve, peut-être, qu’il devenait nécessaire. 

Ainsi, sur Bouquinistes de Paris, il devient possible pour chaque commerçant de s’inscrire, proposer ses collections et attendre que le chaland se présente numériquement. David Nosek, qui officie quai du Louvre depuis une quarantaine d’années, le souligne : « Le site est exclusivement réservé et totalement gratuit pour les bouquinistes, et aucune transaction n’y est réalisée. »


Pas question donc de verser dans la vente en ligne comme un libraire d’ouvrages anciens ou rares : plutôt de profiter d’une solution internautique de visibilité pour tout ce qui est livres, cartes postales, affiches et autres posters — ou encore ces maudites tours Eiffel en porte-clefs.

Selon les estimations, une cinquantaine de bouquinistes l’a déjà adopté — un quart de toute la profession fluviale. Et d’ici au printemps 2021, le concepteur envisage de disposer de 10.000 références cataloguées. Au Parisien, David Nosek assure qu’au cours de ces quelques semaines d’activité, 80 livres ont été vendus, pour 3000 € de recettes. 

Ici, « chacun peut mettre la photo de ses boîtes, l’adresse de son emplacement. Le client sait où venir, et cela peut aussi ramener vers les quais une clientèle qui ne venait plus ». De quoi ramener aussi un peu d’espoir, au début des frimas hivernaux.


crédit photo : solarisgirl CC BY SA 2.0


Commentaires
Magnifique initiative. Très bonne chance aux bouquinistes parisiens!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.