Le temps des cerises ne sera pas l'officine éditoriale poétique du PCF

Nicolas Gary - 09.12.2020

Edition - Les maisons - parti communiste poésie - temps cérises éditeur - Francis Combes PCF


La nomination de Frédéric Rauch à la tête de la maison d’édition qu’avait fondée Francis Combes suscitait de vives émotions. Dans le milieu de la poésie, Le temps des cerises occupe une place spéciale. Mais pour beaucoup, l’arrivée d’un permanent du PCF n’avait rien du débarquement d’alliés sur les plages de Normandie.

pcf
 

« S’agit-il seulement de reclasser un permanent (ce qui n’est pas la vocation de cette maison d’édition) ? Ou bien de l’effet collatéral de luttes de factions internes à la CGT et au PCF ? En fait, tout se passe comme si une fédération de la CGT et une section de travail du PCF avaient décidé de mettre la main sur cette maison d’édition indépendante pour réaliser un autre projet éditorial, un projet politique », s’interrogeait Patricia Latour, directrice de la communication de la maison d’édition entre 2001 et 2005 ?
 

PaCiFier


Dans une tribune, changée en pétition et signée par plus d’une centaine de personnalités — poètes, universitaires, traducteurs — l’arrivée d’un permanent du PCF faisait redouter le pire. 

« À cette occasion, des mises en cause inacceptable de la direction du PCF et de sa commission économique ont été exprimées », indique la Commission économique du PCF. Laquelle semble réfuter les accusations qu’elle énumère : la décision de nomination n’a pas été imposée par ses soins, pas plus que l’intéressé ne « cumulerait la responsabilité de la revue, de permanent du PCF et celle la maison d’édition ».

Et surtout, Le temps des cerises ne deviendra pas une officine éditoriale du PCF. Pourtant, les craintes étaient vives, et fondées à plus d’un titre, assurait le texte de la pétition.
 

Francis Combes ayant fait part de son intention de préparer la relève, il a formulé des propositions pour la future équipe éditoriale. Or, ces associés (qui se retrouvent aujourd’hui majoritaire) ont écarté ces propositions sans tenir compte de son avis. Alors qu’il s’agit quand même de prendre sa suite, dans la maison qu’il a fondée et dirigée pendant de nombreuses années…
Ils ont décidé unilatéralement de nommer comme nouveau directeur un permanent du PCF, l’actuel rédacteur en chef de la revue du secteur économique de ce parti, qui est de plus secrétaire départemental du PCF dans le Lot-et-Garonne et élu à Agen…



Mais là encore, la Commission du PCF tente de rassurer : Frédéric Rauch, ancien rédacteur en chef d’économique politique, est bien un permanent. « Il a apporté avec talent une contribution marquante au développement de notre revue, à son exigence théorique et politique, à son ouverture aux débats économiques. » En revanche, il quittera sa fonction au 1er janvier 2021. 
 

Un recrutement sans pression


Et d’ailleurs, il n’aurait « fait que répondre à une offre d’emploi émise par la direction des éditions du Temps des Cerises, et que nous lui avions signalée, dans le cadre de sa recherche d’une évolution professionnelle ». Si sa candidature a été retenue, cela relève des responsables de la maison d’édition elle-même, « de sa propre gouvernance, et de personne d’autre ».

La Commission poursuit : « La commission économique du PCF ne s’est livrée à aucune sorte d’intervention susceptible d’exercer une quelconque pression sur cette décision. » Elle souhaite par ailleurs que la maison puisse préserver son identité, exprimée « par son soutien à la création poétique, par la richesse et la diversité de son catalogue d’essais et de témoignages, par son attachement à tous les aspects de la pensée de l’émancipation humaine ».

Reste donc à comprendre qui, au sein de la maison, a donc décidé de valider la candidature de Fédéric Rauch…

crédit photo : Christophe Macabiau CC BY NC ND 2.0


Commentaires
Mais qu'était Francis Combes avant de devenir directeur du temps des Cerises? Un permanent du PCF.

Avec des diplômes tout de m^me : Sciences Po et langues Orientales.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.