medias

Le caricaturiste Emad Hajjaj arrêté pour un dessin moquant Israël et les Émirats

Antoine Oury - 28.08.2020

Edition - International - Emad Hajjaj dessin - Emad Hajjaj arrestation - jordanie liberte


Plusieurs organisations de défense et de protection des journalistes dénoncent l'arrestation, en Jordanie, du caricaturiste Emad Hajjaj, après la publication d'un de ses dessins sur le site Al-Araby al-Jadeed. La caricature d'Hajjaj visait la vente d'avions F-35 aux Émirats arabes unis par les États-Unis, et la position d'Israël à l'égard de cette transaction.




Ce mercredi 26 août, le caricaturiste Emad Hajjaj, en route pour Amman, capitale de la Jordanie, a été stoppé par la police et emmené au sein d'un commissariat de la ville. Son arrestation a été annoncée dans le journal où Hajjaj publie régulièrement ses dessins, le site Al-Araby al-Jadeed. Selon le responsable du Centre jordanien pour la protection et la liberté des journalistes, Nidal Mansour, une enquête aurait été ouverte sur le dessinateur.

Son arrestation fait suite à la publication d'une caricature moquant les Émirats arabes unis et l'achat d'avions F-35, vendus par les États-Unis. Cette vente mettrait en péril la « domination technologique » d'Israël en matière d'armement au Proche-Orient, garantie par les États-Unis depuis la création de l'État. Une colombe, marquée par le drapeau israélien, représente la réaction courroucée de l'État juif, quelques semaines après la signature d'un accord de coopération entre Israël et les Émirats arabes unis.

Le jeudi 27 août, Hajjaj a été présenté au procureur général d’Amman, qui a signifié au dessinateur qu'il était accusé d'avoir « perturbé des relations avec un pays ami », selon les lois antiterroristes en vigueur. D'après les charges qui pèsent contre lui, Emad Hajjaj risquerait entre 5 et 10 années de prison ou de travaux forcés.

Le procureur général d'Amman « a renvoyé son dossier à la Cour de sûreté de l’État où le dessinateur sera présenté dimanche 30 août 2020 », indique l'organisation Cartooning for Peace, qui demande la libération immédiate du dessinateur. En attendant son passage devant la Cour de sûreté, Emad Hajjaj reste emprisonné.
 
« Les journalistes et les caricaturistes comme Emad Hajjaj ont le droit d'exprimer leur opinion librement sur l'accord entre Israël et les Émirats arabes unis, qui aura un effet sur les vies de millions de personnes vivant dans la région », a souligné Ignacio Miguel Delgado, représentant du Comité pour la protection des journalistes pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
 


Emad Hajjaj est particulièrement actif sur Twitter, où il poste ses dessins, ce qui aurait encore motivé les autorités à l'interpeler : selon certaines sources, Hajjaj aurait en effet été inculpé pour violation de la loi jordanienne sur les systèmes d’information et la cybercriminalité de 2015.

Photographie : la caricature d'Emad Hajjaj, à l'origine de son arrestation, via Al-Araby al-Jadeed


Commentaires
Tout mon soutien à l'excellent dessinateur Emad Hajjaj.

J'espère qu'il aura le courage et la sérénité nécessaires pour affronter ces juges féroces qui lui promettent une peine aussi dure. Et que le Comité pour la protection des journalistes pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord parviennent à le faire libérer.
A quand un monde arabe libre de pouvoir s'exprimer..." akh ya Allah ",

A Emad et sa Famille mes pensées les meilleures
FRANCE-CARTOONS s'active pour la libération de notre ami dessinateur .
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.