La lecture, loisir le plus pratiqué par les enfants de 9 ans durant le confinement

Clément Solym - 07.12.2020

Edition - Société - enquête enfants loisirs - lecture loisirs confinement - livres lecture enfants


Dans quelques années, on se souviendra de cette étrange période avec quelques souvenirs flous : avions-nous réellement été enfermés, durant un confinement mondial ? Pour les enfants, dont 98 % restèrent chez eux, cette période eut des répercussions sur le travail et les loisirs. Le ministère de la Culture a procédé à une enquête, portant sur les jeunes de 9 ans.


 

Comment occuper sa progéniture durant le confinement ? Avec 2 % seulement d’enfants restés scolarisés, les loisirs sont devenus primordiaux. En effet, pour 43 % des enfants, le travail scolaire, en numérique, n’aura représenté que 2 à 3 heures quotidiennes. Un tiers y passait plus de 3 heures et près de 25 % moins de deux heures.

Ce temps scolaire diminué, les activités de loisir ont pris le relais : majoritairement, la lecture et les jeux de société (non connectés), furent la plus importante source de divertissement, pour 99 % d’entre eux. La télévision et les écrans (hors scolaire) auront représenté 95 % des loisirs, quand les activités physiques (dans la cour ou le jardin du domicile…) occupèrent 92 % du temps.
 
Finalement, les jeux sur console n’arrivent qu’en 4e position à 79 % et les réseaux sociaux, à 11 %. Bien entendu, « les pratiques de loisir des enfants durant le confinement se distinguent selon leur sexe, leur origine sociale et leurs conditions de logement, certaines de ces différences préexistant au confinement, tandis que d’autres lui sont plus directement liées », souligne l’enquête.

Ainsi, les garçons sont 86 % à avoir joué aux jeux vidéo contre 71 % des filles. De même, le sport était plus pratiqué par des enfants de cadres, tandis que les jeux vidéo s’implantaient dans les familles populaires. 

La lecture a concerné 100 % des enfants dont la mère est cadre et 99 % de ceux dont le père l’est également. Même pourcentage avec une mère employée, mais 97 % pour un père ouvrier. 
 

Les lois de la stratification sociale...


L’enquête passait également en revue les activités telles que pratiquées avant le confinement et pendant : ici, le résultat est sans appel ni surprise. 

« Les quatre principales progressions (qui concernent l’audience de la télévision et des autres écrans ; la lecture, les pratiques en amateur et les jeux de société non connectés ; les activités physiques dans la cour ou le jardin du domicile ; et les jeux vidéo) n’échappent pas aux lois de la stratification sociale et de la construction de genre. Au contraire, elles renforcent les traits préexistants, tout en prenant en compte les contraintes du confinement, notamment les effets du confinement sur le travail parental et les conditions de logement », peut-on lire. 

Pour 63 % des enfants, la lecture (ou les jeux de société déconnectés) fut plus pratiquée que d’ordinaire, autant que d’ordinaire pour 31 % et moins pour 5 %. La plus forte progression revient à la télévision et aux écrans, avec 65 % qui les ont plus pratiqués. 

Chose intéressante, « lorsqu’aucun des deux parents n’a travaillé, et donc quand le temps parental disponible était plus important, la pratique sportive en extérieur, qui suppose l’organisation d’une sortie, n’a pas été particulièrement favorisée non plus puisque, dans ce cas, seuls 51 % des enfants en ont fait plus (contre 57 % en moyenne) ».

La lecture fut une activité menée pour 28 % avec la mère, contre 4 % seulement avec le père — quand pour 40 % elle fut réalisée avec les deux. 11 % ont lu seul, sans aucune aide parentale. Avec, au final, un temps de 1h46 attribué à la lecture quotidiennement, contre 1h33 à tous les écrans et 1h28 aux activités physiques. 

L’enquête est disponible à la consultation ci-dessous et/ou en téléchargement.
 


L’enquête Sapris a été menée par l’Institut national des études démographiques  et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale auprès des enfants des cohortes Elfe et Epipage2.

crédit photo : barskefranck CC 0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.