La finances et ses mystères : les algorithmes et les sites de trading par les lettres 

Partenaire - 04.12.2020

Edition - Economie - trading finance bourse - numérique trading argent - finance livre guide


Le monde de la finance est sujet à beaucoup de fantasmes. On imagine un univers opaque, peuplé de requin sans pitié, où se joue le sort du monde au-delà des velléités démocratiques des états nations. Si le visionnage du Loup de Wall Street ne vous a pas appris grand-chose et que les 800 pages du Capital au XXIe siècle de Thomas Picketty vous ont découragé, on vous propose trois ouvrages pour mieux appréhender le trading et ses secrets. 

Money

 
Le trading désigne tout simplement les opérations d’achats et de ventes effectuées sur les marchés financiers. Au cœur de cet art, on trouve la spéculation, le trader misant sur tel ou tel produit financier, espérant que celui-ci prenne de la valeur. Cette définition simple ne permet cependant pas de comprendre les mouvements souterrains de l’argent, de rendre intelligible le cours de la bourse, ni même d’expliquer la crise des subprimes. Pour y voir plus clair, on vous propose plusieurs conseils de lecture. 

Là où est l’argent de Maxime Renah : 

Publié aux éditions des Arenes l’année dernière, l’ouvrage nous ouvre les portes d’un monde très secret : celui des paradis fiscaux. Administrateur de fonds à Jersay, l’auteur décide un jour de collaborer avec la DGSE et leur confie des informations que seuls les gens de sa profession ont entre les mains.

Aujourd’hui retraité, Renahy offre son expertise aux citoyens et alerte sur l’impunité financière qui déstabilise nos sociétés. Entre le roman d’espionnage et le témoignage le livre se lit bien plus facilement qu’un essai économique et permet de mieux comprendre l’ingénierie complexe qui régit la haute finance. 

Cityboy : Mémoires explosives d’un trader de Geraint Anderson

Trader à la City de Londres de son état, Geraint Anderson commence à publier des chroniques acérées sur la banque et la finance dans le London Paper, fameux journal quotidien de la capitale anglaise. Dans ses papiers il décrit son quotidien, dénonçant la corruption de son milieu. En 2009, il décide de transformer ses textes en un ouvrage intitulé City Boy, publié en France aux éditions Balland dans une traduction de Bernard Frumer. 

Dans ce livre, il emprunte les traits de Steve Jones, employé à la « Banque Inutile ». Au fil des pages, il raconte « les dessous d’un système cynique et impitoyable auquel il a participé pendant plus de dix ans ». Drôle et lucide, l’ouvrage permet de plonger au sein la finance londonienne, un des cœurs du trading à grande échelle. Comme pour l’œuvre précédente, le livre se lit facilement et permet d’aborder le milieu de manière ludique. 

L’art du trading, de Thami Kabbaj

Préfacé par ancien rédacteur en chef de la revue Economie et Prévision Jean-Paul Pollin, l’ouvrage permet de rentrer dans le trading de manière plus concrète. Son éditeur, Eyrolles, le décrit comme « rigoureusement documenté et faisant appel aux dernières théories en la matière ainsi qu’à de nombreux cas réels ». Des informations précieuses avant de se lancer sur un site de trading.

Réflexion sur le trading dans son ensemble, il permettrait aux débutants d’appréhender sérieusement les marchés et commencer à développer des stratégies. Après lecture, vous devriez commencer à avoir les outils nécessaires pour vous forger une plus juste opinion du marché et si le cœur vous en dit de commencer à vous essayer à l’art de trading, avec prudence, cela va s’en dire. 

Crédit photo : money - CC BY 2.0 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.