L'enquête visant Christophe Girard classée sans suite

Antoine Oury - 25.11.2020

Edition - Justice - Christophe Girard - girard enquete - gabriel matzneff


Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris à l'encontre de Christophe Girard, pour « viol par personne ayant autorité », en août dernier, après une accusation formulée par Aniss Hmaïd. Aujourd'hui âgé de 46 ans, il dénonçait l'ancien adjoint chargé de la Culture à la Ville de Paris d'abus sexuels à son encontre, entre ses 16 et 24 ans. Les faits sont prescrits, a estimé la brigade de protection des mineurs.

Cérémonie de clôture du festival Paris Cinéma 2011 - Lundi 11 juillet 2011 - MK2 Bibliothèque


La prescription des faits, mais aussi le témoignage « fragile » de la victime, selon France Info, auront poussé la brigade de protection des mineurs à classer sans suite l'enquête visant Christophe Girard pour « viol par personne ayant autorité ». 

« Les faits dénoncés étant prescrits, la parole de l’accusateur, contre la parole de l’accusé, est laissée à l’appréciation du tribunal de l’opinion, où trop souvent une présomption de culpabilité en matière d’infractions sexuelles a pris le pas sur la présomption d’innocence », rétorquait déjà Delphine Meillet, avocate de Christophe Girard, en août 2020, au moment de l'accusation.

Celle-ci avait été formulée par Aniss Hmaïd : il se présentait comme victime de Christophe Girard, pour abus sexuels et « une vingtaine » de rapports contraints, à partir de ses 16 ans et dans les années qui ont suivi, jusqu'à ses 25 ans.

Hmaïd aurait rencontré Christophe Girard en 1989, en Tunisie, avant de travailler pour lui, notamment comme domestique, puis pour la maison Yves Saint Laurent, comme manutentionnaire et agent de liaison. « Je peux dire que j’étais consentant », expliquait la victime présumée au New York Times. La publication de ce témoignage avait donné lieu à l'ouverture de l'enquête préliminaire.

Les propos d'Aniss Hmaïd intervenaient dans un contexte particulièrement délicat pour Christophe Girard. En juillet, quelques jours avant l'article du New York Times, l'adjoint à la Culture avait dû quitter son poste à la Mairie de Paris après une manifestation demandant sa suspension. Des élus écologistes à la Mairie de Paris réclamaient que Girard soit écarté, le temps d'éclaircir ses liens avec Gabriel Matzneff, écrivain accusé de viol sur mineurs.
 
Christophe Girard avait, à plusieurs reprises, démenti des liens de proximité avec l'auteur. Comme le rappelle France Info, Girard, après sa démission du poste d'adjoint, est resté élu au Conseil de Paris et au conseil municipal du 18e arrondissement.


Photographie : Christophe Girard, en 2011 (Yann Caradec, CC BY-SA 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.