L'ABF publie un nouveau “Code de déontologie des bibliothécaires”

Antoine Oury - 23.11.2020

Edition - Bibliothèques - code deontologie - deontologie bibliothecaires - charte bibliotheques


17 ans après sa première version, le Code de déontologie proposé par l'Association des Bibliothécaires de France s'enrichit et se transforme légèrement. Il devient ainsi le « Code de déontologie des bibliothécaires », et non plus « du bibliothécaire », et corrige « des obsolescences et insuffisances de formulation et de contenu », indique l'organisation professionnelle.

Bibliothèque Canopée Paris


Le 16 novembre dernier, à l'occasion de son assemblée générale, l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) a adopté cette nouvelle mouture du Code de déontologie rédigé en 2003. Cette nouvelle version s'imposait pour des questions de modernité, relatives à la formulation et aux thèmes abordés.

Côté formulation, une idée un peu plus contemporaine de la bibliothèque s'exprime : elle n'est plus simplement présentée comme « collection », mais comme « collections, ressources et services », pour couvrir la multitude d'activités, de documents et d'équipements qu'il est possible de trouver dans les établissements. Par ailleurs, la protection des données personnelles des usagers est désormais évoquée dans le document.

Le personnel des bibliothèques veille à ce que la pluralité des ressources favorise l’autonomie de chacun, en recherchant l’objectivité et l’impartialité, et en respectant la diversité des opinions. Code de déontologie des bibliothécaires


Texte de référence, le Code de déontologie des bibliothécaires n'a pas de valeur normative, et il ne peut pas non plus être juridiquement opposable à une collectivité.
 
La version mise à jour est disponible à cette adresse, et une version faisant apparaître les différentes modifications est à retrouver par ici.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
« Le personnel des bibliothèques veille à ce que la pluralité des ressources favorise l’autonomie de chacun, en recherchant l’objectivité et l’impartialité, et en respectant la diversité des opinions. »

C'est juste de l'hypocrisie crasse... Pour deux raisons : la première est que la source de matières premières est déjà très largement déséquilibrée par les opinions très politisées des éditeurs, réduisant largement l'offre à une mode pour le mieux, une volonté politique pour le pire.

D'autre part, le biais existe naturellement et je vois mal ce milieu, très représentatif d'un certain milieu gauchiste en général (attention, vous aurez toujours des exceptions, mais comme telle, ce n'est pas la règle), s'en départir sous prétexte d'un code de déontologie.

Il suffit de regarder le milieu journalistique pour savoir que le code de déontologie sert essentiellement à recaler le niveau de l'écran.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.