Grève : la Bibliothèque nationale de France dépose les armes ce 23 janvier

Victor De Sepausy - 23.01.2020

Edition - Bibliothèques - Bibliothèque nationale France - grève 23 janvier - mouvement social France


La mobilisation continue et ce 23 janvier marque une nouvelle étape : l’intersyndicale CGT, FSU et SUD Culture lance un appel à la grève et annonce que les personnels se mettront en grève. Le site de la bibliothèque François Mitterrand accueillera donc un nouveau mouvement social.

BnF - Bibliothèque nationale de France
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
« Nous avons collectivement décidé de fermer la BnF », précise l’intersyndicale dans un communiqué. Depuis la journée du 5 décembre 2019 qui a marqué le début d’un vaste mouvement social en France, contre le projet de réforme des retraites, la lutte continue, comme on le sait.

Mais si le rassemblement prévu demain s’inscrit contre le projet du gouvernement, c’est aussi « dans la lutte que mène notre établissement depuis de nombreuses années contre la précarité grandissante, la dégradation de nos conditions de travail, et les vagues successives de suppressions de postes ».

Rejetant en masse les « prétendues concessions du gouvernement », l’établissement affiche sa solidarité vis-à-vis des « autres secteurs, public comme privé ». 

Et d’ajouter : « Nous revendiquons l’unité interprofessionnelle qui fait notre force et nous permettra d’imposer un autre projet de société, dans lequel des services publics de qualité seront réellement accessibles à tous et à toutes et auront des moyens à la hauteur de leur besoin ainsi qu’un système de retraite par répartition qui sera non seulement conservé, mais amélioré, selon les propositions portées par nos différentes organisations syndicales. » 


Commentaires
Actualitté ne fait pas de différence entre les actions de revendication prévues par la réglementation et celles qui sont interdites.



En l'occurrence, ce qui est ahurissant, c'est que des accès aient été bloqués illégalement et que, selon des collègues, le personnel au travail n'ait pas été seulement prévenu en interne et ait appris après-coup la nouvelle par la presse. Ça en dit long sur l'embarras et la confusion de l'encadrement.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.