Foire de Bologne : la co-édition mise en cause

Clément Solym - 04.04.2008

Edition - Société - Bologne - Foire - livres


Le PDG de Faber, Stephen Page, a mis en garde sur un possible « resserrement de crédit de la coédition » en raison d’un manque d’originalité à la Foire du livre pour enfant de Bologne, prétextant que trop d’éditeurs traitaient des mêmes sujets. Page affirme « qu’il n’y aucune nouveauté inédite. Il y a tellement de séries sur les princesses, les fées et les chevaux. »

Trop de princesses dans les contes ?

L’opinion de Page est partagée par d’autres éditeurs qui se plaignent de l’insistance sur des marques existantes plutôt que sur des nouveaux noms inédits. Ces points de vue n’entachent pas néanmoins l’enthousiasme pour les livres d’images, si l’on observe la sortie plus tôt dans la semaine des 10 Meilleurs Nouveaux Illustrateurs du Royaume-Uni par BookTrust.

Jane Winterbotham, directrice de la publication chez Walter Books, explique que « cela a été une foire très riche et nous sommes enchantés de la réaction face à nos livres d’images. » Elle avait montré un grand intérêt pour le premier livre de John Burningham pour les 8 ans, It’s a Secret !, à paraître au Royaume-Uni en avril 2009, et également dans les nouvelles séries Polly Dunbar, Tilly and Friends, et dans Nursery Stories, conte de fées pour les enfants de 2 ans et plus par la créatrice de Maisie, Lucy Cousins.

Le livre pour enfant, c’est aussi un business

Francesca Dow de Puffin a vendu les droits américains à Lauren Child et le Goldilocks and the Three Bears (boucle d’or et les 3 ours) de Polly Borland durant la foire, avec « un intérêt énorme pour tout » ; Child veut développer des idées de nouveaux livres d’images individuels avec Puffin dans le futur, explique Dow, après la signature d’un marché de deux livres avec Caroline Walsh de la société David Higham juste avant Bologne. Dow rapporte également un fort engouement pour un nouveau talent, Joe Berger et son livre d’images Bridget Fidget.

Des droits et des livres

Quercus a acquis les droits du livre considéré comme le plus en vue de la foire de cette année : un livre à suspens futuriste par l’écrivain néo-zélandais Bernard Beckett. Cheetham a acheté les droits mondiaux de Genesis, à l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, à l’éditeur australien Text, dans un marché très coûteux et les a vendus à l’Espagne, la France, l’Italie, la Norvège et le Canada.

Autre fait marquant de la foire, furent les détails sur la nouvelle impression australienne des Livres pour Enfants de Random House, qui seront dirigés par Leonie Tyle des Presses de l’université de Queensland, avec six livres pour cette année et douze pour la suivante. « Elle va publier des œuvres fortes, littéraires et étoffées » déclarait Linsay Knight, directrice générale de RHCB Australie.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.