medias

Dix nouvelles d'Andrea Camilleri gratuites : Bienvenue à Vigatà

Nicolas Gary - 01.08.2020

Edition - International - Andrea Camilleri Vigata - nouvelles Camilleri hommage - Andrea Camilleri Sicile


Traduit en France sous le titre La reine de Poméranie et autres histoires de Vigata par Dominique Vittoz, les nouvelles d’Andrea Camilleri seront offertes gratuitement aux lecteurs. Mais pour cela, il conviendra de remplir deux conditions : lire l’italien et acheter La Repubblica. En effet, le quotidien proposera les 10 nouvelles sous la forme de petits livres durant tout le mois d’août.

Porto Empedocle
 

Pour célébrer le décès de l’écrivain et le premier anniversaire de sa mort, survenue le 17 juillet 2019, La Repubblica offre à ses lecteurs 10 textes pour découvrir les paroles immortelles de l’écrivain sicilien. 

Le Storie de Vigatà seront disponibles en kiosque, gratuitement, avec l’édition du samedi et du dimanche, jusqu’au 30 août. 

Foin de Montalbano cette fois, le narrateur nous donne cependant rendez-vous au coeur de la cité imaginaire de Vigatà, chère au coeur des lecteurs. Des textes où l’on retrouve toute la verve, la légèreté et l’ironie dont le Maestro faisait preuve.

Chaque week-end, donc, deux histoires à retrouver, et collectionner pour plonger dans ce lieu qui, comme le disait Camilleri, n’existe pas, ne correspond à rien, et correspond donc à tout. Cette cité, née dans les limites de la cour de son école, contient également toutes les histoires des villes voisines, allant puiser dans la mémoire et l’imaginaire. 

Elle fait également écho à Porto Empedocle, où naquit Camilleri en septembre 1925...
 

Vigata, espiègle et universelle

 

Que se passe-t-il, dans la bourgade sicilienne de Vigata, quand deux marchands de glace aussi imaginatifs qu'obstinés sont rivaux en amour et en affaires ? Ou qu'en plein fascisme un brave maraîcher hérite d'un âne particulièrement têtu baptisé Mussolini ? Ou que, la démocratie revenue, les Vigatais s'adonnent au petit jeu risque de la lettre anonyme ?

Le bal de la roublardise est ouvert. L'ingénuité s'y invite. Et le gagnant est rarement celui qu'on croit.

 

Le charme des huit nouvelles qui composent ce recueil réside dans la description d'une société a taille humaine ou vices et vertus finissent toujours par prêter a sourire. Dans l'atmosphère tantôt bon enfant, tantôt féroce d'un microcosme savoureux, la vision de l'homme que Camilleri nous livre n'est jamais pessimiste, même si sa plume épingle volontiers les abus des plus puissants.

Publiées en février 2015 chez Fayard, ces nouvelles se déroulent dans les années 30 d’une Vigatà plus ensorcelante que jamais.


photo : Porto Empedocle par jbdodane, CC BY NC 2.0


Commentaires
Nous aimerions bien acheter "la Republica " du weekend pour lire ses nouvelles mais voilà des mois que la presse étrangère normalement diffusée dans les kiosques en province aux côtés de la presse parisienne n'est plus distribuée hors région de Paris!

Cela ne semble nullement affoler le Landerneau. Etrangement, "Le Figaro"est le seul à être revenu à Marseille...Le malheur des uns etc mais nous ne lirons pas Camilleri.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.