Des cartes postales en librairies, pour célébrer le retour des livres

Clément Solym - 01.12.2020

Edition - Librairies - cartes postales librairies - écosociété éditions librairies - Initiales libraires déconfinement


Depuis quelques jours, les librairies peuvent vous accueillir à nouveau, dans des conditions qui concilient confort et sécurité. À cette occasion, Initiales propose les cartes postales pétaradantes, en série limitée, en partenariat avec les Éditions Écosociété.

 

 
Le réseau Initiales, soit 53 librairies indépendantes en France et en Belgique, a choisi quelques-unes des 12.923 phrases-choc, aphorismes et proverbes, rassemblées dans le dictionnaire de citations édité par Écosociété : C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison !

En suivant plusieurs centaines de thématiques différentes, l’ouvrage, rédigé sous la direction de Jean-Pierre Boyer, donne la parole à quelque 3500 autrices et auteurs des six continents et il invite à parcourir pas loin de 4000 ans d’humour, de poésie, de loufoquerie et d’impertinence.

Les cartes réalisées avec Écosociété sont des exergues revigorants et engagés. « En vrai, nous les aimons parce qu’elles nous ressemblent. Elles sont désormais disponibles dans les librairies Initiales qui participent à l’opération », indique le groupement.

Acheter ces cartes postales permet :
 – d’avoir des supports pour vos prochains vœux et souhaiter une année à venir, bien meilleure que celle qui s’achève ;
– De soutenir symboliquement votre libraire et l’association Initiales qui édite cette série limitée ;
– De découvrir les livres de la maison d’édition Écosociété, à commencer par cette formidable anthologie, cadeau idéal pour les fêtes. 
 


Loin des lieux communs et du prêt-à-penser idéologique, cette anthologie rassemble 12 923 citations, aphorismes et proverbes à teneur philosophique, sociopolitique, humoristique et poétique, selon une cartographie sémantique originale.

Argent, baiser, bêtise, colère, capitalisme, fin du monde, folie, gouvernement, guerre, préjugé, révolution et xénophobie sont quelques-uns des 708 thèmes de cette anthologie hors du commun. De Bouddha à Beauvoir, en passant par Platon, Thoreau, Marx, Arendt, Senghor, Mandela, Bourdieu, Debord, Kristeva, Weil, Orwell, Vian ou Laferrière, ces citations ont été expressément choisies pour stimuler l’imagination, la créativité, la réflexion et l’esprit critique. Car comme le disait Coluche avec mordant, « C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ! »
 


Unique et solidement documenté, cet ouvrage est une ressource indispensable à nos quêtes de sens individuelles et collectives, en ce XXIe siècle chargé d’enjeux et de défis à relever.
 


Commentaires
Globalement, l'initiative est sympathique.



Il est toutefois déplorable qu'elle soit fortement infiltrée par des gauchistes :



- une carte postale (" J'ai vu Dieu : elle est noire, communiste [?!!!] et lesbienne ") situe le communisme au même niveau de respectabilité que l'antiracisme ou l'égalité entre les sectes ; c'est monstrueux et infâme : le communisme est une idéologie néfaste dont la mise en œuvre a causé la mort de dizaines de millions d'hommes, notamment en Russie, en Ukraine, en Chine, au Cambodge et en Corée du Nord ; il est effarant de devoir rappeler au XXIe siècle la nocivité de cette répugnante idéologie à laquelle on peut appliquer le mot de Brecht " Le ventre est encore fécond d'où sortit la bête immonde " ...



- pas étonnant que la dénonciation du capitalisme reste une mantra de ces gens-là ; là encore, il faut rappeler que, comme la démocratie évoquée par Churchill, le capitalisme est le pire des systèmes à l'exception de tous les autres : évidemment, on peut recenser maints abus contre lesquels il faut lutter, c'est le principe du réformisme tellement honni par les esprits bourrés d'idéologies fanatiques et sectaires ; mais il ne faut pas oublier que les autres systèmes économiques sont inefficaces, voire générateurs de paupérisation ou de misère, et sont généralement couplés avec des régimes politiques non démocratiques et ce n'est pas en leur sein que les arts florissent ; mais le refus obstiné du libéralisme et de l'économie de marché continue à exercer ses ravages chez certains " beaux esprits " dont un certain nombre vivent, parfois fort bien, du système mais n'ont même pas la reconnaissance du ventre ...



Bref, on sent encore l'emprise moins des communistes, espèce en voie d'extinction, que des gauchistes dont l'immaturité violente et intolérante continue de séduire des esprits souvent peu équilibrés et aussi la néfaste influence des ex-complices de gauche des communistes, compagnons de route et autres idiots utiles, ceux qui hurlaient au fascisme lorsque Soljenitsyne ou Simon Leys montraient la nature monstrueuse des régimes communistes. Quand en aura-t-on fini avec cette peste intellectuelle ?
Correstif : " égalité entre les sexes ", pas les sectes cheese
C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir raison qu'ils n'ont tort.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.