De “Moi Diego” à “Maradona, ma vérité” : mort d'une légende

Victor De Sepausy - 25.11.2020

Edition - Les maisons - Diego Maradona mort - football main Dieu - mort Maradona


Certes, ces dernières années, le footballeur argentin n’intéressait plus autant ni les médias ni l'édition. Les biographies, enquêtes et autobiographies se sont taries avec le temps. Mais Diego Maradona, mort à l’âge de 60 ans d'une crise cardiaque, aura marqué l’histoire du sport le plus populaire au monde. 

Buenos Aires - La Boca: Diego Maradona

 

D’abord, il ne faut rien oublier : légende footballistique, Diego avait été l’invité d’honneur de la Foire du livre de Francfort en 2010 — alors que l’Argentine était mise à l’honneur. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il publiera en France, sous la traduction de Daniel Arcucci et Alexandre Julliard, son nouvel ouvrage confession : Maradona. Ma vérité (Hugo Sport).

« Trente ans ont passé et je me souviens de tout comme si c’était hier. Il y a des moments de ma vie que j’ai pu oublier, mais pas celui-ci. Et j’ai décidé de tout raconter. Pour la première fois. À ma façon, la façon que j’aime, celle qui était la mienne quand je jouais : en donnant tout, en disant tout », commençait-il dans cette autobiographie enfin officielle.

Parce que sa carrière est indissociable de l’Argentine, tout commença en juin 1986. Considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de tous les temps, Diego Armando Maradona brandit la Coupe du monde, remportée au Mexique à l’issue d’une série de matches magiques… 

Entre controverses, coups médiatiques, drogues et ivresse du succès, c’est encore à lui que l’on attribue d’avoir réalisé le plus beau but du siècle — du XXe. Celui qui donna à l’Argentine l’ascendant sur l’Angleterre.



Rappelons qu’au jeu autobiographique, il avait déjà signé un premier document, paru en novembre 2001 chez Calmann-Levy, Moi Diego, traduit de l’espagnol par Patricia Vedova, Pierre Ballester. 

« Tout ce que je raconte dans ce livre est pure vérité. J’ai essayé d’être le plus honnête possible. J’ai livré des faits, j’en ai certainement oublié d’autres, mais mon message est le suivant. Je continuerai à dire la vérité jusqu’à mon dernier souffle. Je ne céderai pas, car je hais l’injustice.

J’ai fait ce que j’ai pu, et je crois que je ne m’en suis pas si mal sorti. Je sais que je ne pourrai pas changer le monde, mais je ne laisserai personne diriger le mien. Je ne laisserai personne me manipuler, programmer ma vie. Personne ne me fera croire que la drogue ou l’argent ont changé mes sentiments. Rien. Je reste le même, celui de toujours. C’est moi, Maradona. C’est moi, Diego. 
»

Rien n’a vraiment changé. Ou plutôt, comme l’aura chanté Manu Chao, justement en hommage au joueur : « La vida es una tómbola/De noche y de día. »


 

crédit photo : Wally Gobetz, CC BY NC ND 2.0



Commentaires
« Diego avait été l’invité d’honneur de la Foire du livre de Francfort en 20210 »

Actualitté ou Retour vers le futur ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.