medias

L’artiste québécois Roger Langevin, à l’origine de l’œuvre, l’explique : une statue de Dany Laferrière ne pouvait exister qu’à deux endroits. Sa ville de naissance, Petit-Goâve, à Haïti, ou Montréal, où il devint écrivain. Ce sera Montréal, devant la Grande BIbliothèque, au milieu du jardin d’art. 


 

Un Dany Laferrière posé sur les marches d’un escalier, les mains sur les genoux, contemplant l’horizon : la sculpture a été baptisée L’exil vaut le voyage, en référence à un des romans de l’écrivain. 
 
« Obligé de fuir Haïti à l’âge de 23 ans sous les aboiements d’une meute de chiens, il entame une vie d’exils, de Miami à Paris en passant par le Brésil, sans n’avoir jamais vraiment quitté Montréal. Après l’Autoportrait de Paris avec chat, Dany Laferrière approfondit la veine du roman dessiné et écrit à la main. L’Exil vaut le voyage offre un point de vue original sur le sentiment de l’exil : est-ce une expérience aussi terrible qu’on le dit ? En revenant sur ce qu’on croit à tort une fatalité, Dany Laferrière nous dit combien les pérégrinations obligées, si on les accueille en ouvrant les yeux et l’esprit, nous enrichissent », raconte son éditeur, Grasset.

Inspirée par une photo de l’auteur assis, l’œuvre intervient comme hommage autant qu’en acte d’inspiration. Et en effet, pour l’auteur, comme pour Jean-Louis Roy, PDG de BAnQ, l’idée est que les écrivaines et écrivains québécois puissent occuper un espace plus important dans la cité et son imaginaire. 

Et de s’interroger : « Qui sait si cette initiative ne préfigure pas un jardin des écrivains où les figures importantes de notre littérature seraient ainsi personnifiées par différents artistes ? »



« C’est en lisant un article soulignant le cinquième anniversaire de l’intronisation de Dany Laferrière à l’Académie française que Roger Langevin, à qui l’on doit déjà à Montréal le Félix Leclerc du parc La Fontaine, a été frappé par la force qui se dégageait d’une photo prise de l’écrivain, assis dans un escalier », précise BAnQ. 

Roger Langevin assure en effet avoir « voulu rendre à la fois cette gravité et la joie intrinsèque de Dany. Sa grande humilité aussi ». 

crédit photos : Bibliothèque et Archives nationales du Québec/Grande Bibliothèque 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.