Comment les éditeurs tentent de sauver Noël pour les enfants

Clément Solym - 01.12.2020

Edition - International - éditeurs jeunesse enfants - Londres enfants défavorisés - Met police arbre


À l’approche des fêtes, les éditeurs ici et là multiplient les campagnes de communication. C’est qu’après la seconde vague — les plus pessimistes évoqueront la deuxième… — les livres ne se vendront pas seuls. Outre-Manche, des maisons jeunesse ont décidé d’offrir des milliers d’ouvrages pour que les enfants défavorisés de Londres aient un cadeau au pied du sapin.


 

« Le Père Noël n’aura pas la Covid, promis ! » Voici le sens, d’une certaine manière, de l’opération montée avec The Childhood Trust, la Metropolitan Police Service britannique (Met) et les éditeurs Michael O’Mara, Simon & Schuster, Hachette UK, Bonnier Books UK et Hardie Grant. À l’appel des forces de police, pour la neuvième édition, les maisons répondent présentes, dans le contexte sanitaire que l’on connaît.
 
Cette opération avait débuté avec l’installation d’un arbre de Noël devant Scotland Yard, décoré d’étiquettes cadeaux qui fournissent différentes informations. Le public est alors invité à s’en emparer et acheter le cadeau désigné sur le papier, avant de le déposer dans leur commissariat local. Les agents veillent ensuite à ce qu’il soit distribué aux enfants de la capitale. 

« Cette année, en raison de la Covid-19, nous devons adopter une approche différente, pour garantir la sécurité de tous, tout en veillant à ce que les enfants qui, autrement, n’auraient pas de cadeau aient quelque chose à ouvrir pour Noël », explique la Met

Pas d’arbre décoré, pas question de laisser parler les petits papiers : tout se déroule en ligne. Et les cadeaux doivent donc être achetés sur la boutique en ligne de la Met. Les dons en argent peuvent également être effectués de la même manière. 

La campagne prendra fin le 16 décembre, et les agents de la Met se chargeront malgré tout d’effectuer la distribution — à destination des enfants pris en charge par des familles d’accueil ou dont les parents ne disposent que de faibles revenus. 

L’année passée, ce sont 22.000 cadeaux qui furent distribués grâce à la générosité des participants. Notons néanmoins que si l’arbre de Scotland Yard ne contient pas de petits papiers, il a tout de même été installé comme il se doit. 
 

The lights are on! 

With only a month until Christmas Eve, Commissioner Cressida Dick has switched on the Christmas...

Publiée par Metropolitan Police Service sur Mardi 24 novembre 2020


Selon le Bookseller, les éditeurs jeunesse prennent part à l’opération. Lesley O’Mara, trésorière de la Childhood Trust et directrice de Michael O’Mara Books, indique : « Nous sommes ravis de soutenir cette campagne et très reconnaissants de l’effort que fournissent nos confrères éditeurs par leur don de livres, en aidant à rendre Noël meilleur, pour tant d’enfants désoeuvrés. »

À cette heure, indique la Met, 34.685 £ de dons ont été récoltés, avec plus de 4000 cadeaux déjà achetés. 


Commentaires
On se mobilise pour des "cadeaux de noël" (soit dit en passant, les parents préfèrent se payer des baskets de marque ou le dernier téléphone sorti) alors que dans le monde des enfants continuent de mourir de faim, de soif dans l'indifférence la plus totale! Pauvre humanité...
Très utile ce commentaire ...

Quelle solution proposez-vous ?
Economiser. Les commentaires.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.