Coco Chanel : 'antisémite confirmée' ?

Clément Solym - 18.08.2011

Edition - Les maisons - coco - espionne - chanel


« Coco Chanel était une antisémite confirmée », selon Hal Vaughan, auteur d’une biographie de la couturière qui est paru mardi aux Etats-Unis, Sleeping with the enemy, Coco Chanel's secret war (Au lit avec l'ennemi, la guerre secrète de Coco Chanel).


Le journaliste américain Hal Vaughan relance les accusations sur les compromissions de Gabrielle Chanel avec le régime nazi, dont elle aurait été un agent durant la Seconde Guerre mondiale.

« J'ai ainsi découvert douze citations de propos antisémites de Coco Chanel, qui était également une anticommuniste forcenée, qui s'est vendue aux Allemands parce qu'elle croyait que Hitler allait écraser Staline », dit-il. Il affirme également dans son livre que Coco aurait été recrutée à 57 ans, en 1940, comme agent secret des nazis.

L’auteur souligne l’antisémitisme, mais aussi l’ambition de la couturière, qui aurait cherché à profiter des lois antijuives pour récupérer la propriété des parfums Chanel, appartenant alors aux frères Wertheimer depuis les années 20.

Hal Vaughan explique que son ouvrage est le fruit de trois ans et demi de recherches dans les archives américaines, françaises, allemandes, britanniques, italiennes et polonaises. Il a ainsi pu rassembler 225 références concernant Coco Chanel.


Dans un entretien au Figaro, il précise que ces archives sont disponibles depuis les années 90 mais qu’aucun autre biographe ne les avait utilisées. « Certains ont écrit leur livre avant que ces documents ne soient exploitables, d'autres n'ont volontairement pas voulu s'en servir. En fait, personne n'a jamais voulu écorner l'image de Coco Chanel car c'est une icône», ajoute-t-il.

Le groupe Chanel, toujours détenu par la famille Wertheimer, a démenti fermement mardi que Gabrielle Chanel fut antisémite. Il a rappelé les liens qui unissaient la couturière à des personnes d’origine juive, telles que l’écrivain Josepg Kessel, la famille Rothschild et le photographe Irving Penn.

« Je ne l'ai moi-même jamais entendue tenir des propos antisémites, je ne l'aurais pas supporté», a également assuré Edmonde Charles-Roux, auteure d'une biographie sur Gabrielle Chanel en 1974, et présidente de l'Académie Goncourt.


Via l'AFP
Crédit photo : AP



Commentaires
het was een kunsteraar deze man een geschenk van GOD zo super.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.