medias

Cambriolage, vandalisme ? À Nantes, le bureau des éditions L'Atalante saccagé

Nicolas Gary - 18.06.2020

Edition - Les maisons - cambriolage éditions Atalante - éditeurs vandalisme voleurs - bureaux Atalante cambriolage


La vidéo consternante diffusée ce matin fait peur : les éditions L’Atalante, basées à Nantes, ont manifestement été victimes d’un cambriolage. Leur bureau a été mis sens dessus-dessous et du matériel informatique a été dérobé. Cambriolage ou vandalisme, la police est en train d’enquêter, indique la maison. 


 

Le premier constat reste que personne n’a été blessé. Le second, plus navrant, c’est que des ordinateurs ont été dérobés, contenant bien entendu des manuscrits et œuvres en cours d’édition. « Vandalisme et du matériel informatique volé. Le choc... », précise la maison.

Dès la diffusion de la vidéo, des messages de soutiens par dizaines sont apparus. 
 


« C’est un spectacle désolant et énervant », indique l’éditeur. « On est dans un état de rage, et un peu de désespoir aussi. » 

Mireille Rivalland, cofondatrice, explique : « C’est notre première infraction et c’est très choquant parce que c’est un vandalisme phénoménal. J’ai presque hâte de rentrer chez moi. » Seuls les bureaux de la maison ont été pillés, la librairie située quelques rues plus loin n’a pas été touchée. 

C’est vers 8 h 30 que les dégâts ont été constatés, avec une porte fracturée et les documents éparpillés. Cet article sera mis à jour. 


Commentaires
Total soutien à l Atalante !
Courage pour reprendre tout ça en main. La rage, d'accord, mais protégez-vous du désespoir.
Bon courage à tous...

Question : les manuscrits que vous recevez étaient-ils sur les ordinateurs volés ? Étaient-ils chiffrés (afin que personne ne puissent les lire après le vol). Je pose la question par acquis de conscience, bien que je sois hélas sûr de la réponse.

Voilà qui pose une question de droit intéressant : quand un auteur vous envoie un manuscrit, vous vous engagez à ne pas le diffuser (et le détruire) en cas de refus. De fait, vous (les éditeurs) avez une obligation de MOYENS afin de rendre cette possibilité impossible. Ça passe donc par une protection contre un vol, que ce soit par piraterie (intrusion dans les serveurs) ou bien contre un vol physique (seul le chiffrement (dans les 2 cas !) est une sécurité).

Puisse cette malheureuse expérience éclairer l'ensemble du monde de l'édition : un manuscrit est un bien précieux qui demande un certain nombre de précautions afin de respecter le droit d'auteur. Même si l'auteur doit déposer par ailleurs son manuscrit en guise de preuve de propriété intellectuelle, ça n'exonère pas l'éditeur d'utiliser les précautions ad hoc dans la manipulations des œuvres qu'ils reçoivent.

Bon courage pour la remise en route...
Je réponds au commentaire de Aie : n'importe quoi, déplacé. D'autant que personne ne va cambrioler pour le contenu d'un manuscrit, les cambrioleurs s'en foutent, comme à peu peu près toute personne sur terre. Avant de parler de la sorte sur la propriété intellectuelle, faudrait déjà avoir un cerveau capable de produire de la valeur. Je suis outré. Tout mon soutien à l'Atalante ...
Oui, c'est... c'est bien le moment pour poster un truc pareil. Absolument.
#solidariteAtalante ! Courage à toutes et tous.
De tout coeur avec vous

Soazig

question
Tout mon soutien, je suis de tout coeur avec vous.



Amélie Jeannot

Auteur & YouTubeuse
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.