Dead Company : Quand les jeux vidéo d’horreur deviennent réalité

Lucie Ancion - 19.10.2020

Manga - Dead Company - Yoshiki Tonogai Ki Oon - seinen survival


MANGA SEINEN - Ryosuke vient d’avoir son premier boulot. Il va enfin pouvoir arrêter d’être un poids pour sa mère. Le voilà entré chez Dead Company, où il va tester de célèbres jeux d’horreur en avant-première. Mais que faire quand la fiction se mêle à la réalité ?
 
 
Ryosuke s’est retrouvé pris au piège d’un survival grandeur nature qui l’a forcé à assassiner sa petite amie. Vivant avec le traumatisme, il n’a pas pu obtenir l’aide de la police, et vit chez sa mère en reclus. Jusqu’à ce qu’il reçoive une offre d’emploi personnalisée pour venir travailler chez Dead Company, éditeur de jeux vidéo célèbres pour ses survival games plus réalistes les uns que les autres…
 
Enchanté au début de devenir plus indépendant et de faire connaissance avec ses collègues, Ryosuke commence à se rendre compte que tout n’est pas net. Et ses pires soupçons se confirment quand sa supérieure le conduit dans une pièce remplie de têtes fraîchement coupées. La compagnie prône le réalisme dans ses jeux, quel qu’en soit le coût d’expérimentation. Voilà Ryosuke complice d’un terrible secret, qui fait écho à son sombre passé…
 
Yoshiki Tonogai signe son nouveau survival. Vous serez sûrs de vous retourner le cerveau dans les méandres des espaces clos où il vous conduira, et de trembler au détour de ces couloirs… Après Doubt, Judge, et Secret, voici le retour du fameux maître des masques d’animaux. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, les survivals à la Tonogai se reconnaissent aux têtes d’animaux aux yeux rouges qu’affublent les personnages principaux, ajoutant un petit côté glauque et prolongeant le mystère de l’identité de chacun. En général, tous les participants sont enfermés dans une maison sombre. Mais ici, notre héros reste extérieur, du côté de ceux qui contrôlent la partie… pour l’instant.
 
Dans Dead Company, on se trouve face à un scénario très peu réaliste, mais l’effet « piège qui se referme » fonctionne bien malgré tout. Et on peut faire confiance à Tonogai pour bien ficeler son scénario jusqu’au bout. Au niveau du dessin, il est assez basique, et il réduit le gore plutôt qu’il ne l’amplifie. Mais attention, on reste dans un survival : têtes coupées et meurtres violents en série sont de mise.
 
Ryosuke est un protagoniste qu’on a du mal à cerner. Son instabilité promet d’apporter bien des retournements et sera une force pour les prochains tomes. Que va-t-il devenir sous la pression ? Quelles conséquences aura sa tentation d’entrer dans le jeu ? Et surtout, que cache son passé ? Autant de questions qui nous donnent l’eau à la bouche.

Yoshiki Tonogai, trad. David Le Quéré - Dead Company - Ki Oon -
Vol1 - 9791032706480 - 7.90 €
Vol2 - 9791032706947 - 7.90 € ( à paraître 5/11) 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.