Noire Lagune

Fred Ricou - 19.04.2010

Livre


Quatre ans après la peste de 1575 qui fit 50 000 morts, Venise se réveille dans les brumes d'hiver, à la période du carnaval, avec des angoisses liées aux cadavres que l'on retrouve, une salive noirâtre aux lèvres ! la peste est-elle de retour ?

Dans le brouillard de la lagune, Flora, une jeune courtisane de 17 ans, est un rayon de soleil à la recherche de la vérité ! est-ce la peste ou une malédiction ? et surtout qui est derrière tout cela ?

La période de carnaval ne va pas faciliter les recherches : tout le monde se cache derrière un masque !

 

Loin des clichés, Charlotte Bousquet (qui vous avait annoncé ce roman lors de cette interview...), nous fait découvrir une ville aux personnages attachants avec des relations de pouvoir, d'amitiés et d'amour mais aussi une ville extrêmement troublante, pris dans des croyances irrationnelles et pour cause, la mort rôde !

Pour ne pas se perdre dans les méandres de la ville et de son histoire, le mieux est encore de commencer la lecture de ce roman fascinant par les annexes (ce qui prévaut pour tous les autres de la collection Courants Noir...) pour comprendre les personnages et la vie vénitienne car l'auteur a fait le choix du réel et du mot "juste".

Le récit et très bien construit : on sait toujours comment, mais on ne sait jamais pourquoi et qui tue ...

Suivons Flora à travers Venise et cette Noire Lagune... attention! nous sommes en période de carnaval ... le masque est obligatoire !!!




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.