Le contraire de la mort, Roberto Saviano

Clément Solym - 05.05.2009

Livre - contraire - mort - Roberto


Ah, l'Italie... Ses olives noires, ses sociétés de BTC où l'on alimente en béton les branches mafiosi qui ont sombre affaire à régler. Là-bas, on ne dit plus : C'est réglé, mais C'est enterré. Enfin, si ces rites et coutumes vous dépassent, sachez qu'il n'est pas de bon ton que de se retrouver avec une tête de cheval tranché dans son lit : outre que ça fait désordre, et que ça souille les draps, cela signifie immanquablement que votre voyage doit être écourté.

 

Et M. Saviano en sait quelque chose : lui qui s'est mis à dos la Camorra avec Gomorra, le voici qui nous renvoie dans sa Naples chérie, pour d'autres aventures, moins mafieuses, mais pas forcément plus gaies. Ces deux textes nous racontent l'un, nommé Le contraire de la mort, l'histoire d'une jeune ex-future veuve, dont le potentiel mari, parti en Afghanistan pour faire un emprunt et acheter une maison va finalement mourir à cause d'une mine que son char traversera. Ah, oui, pardon : il s'est engagé dans l'armée. Et c'est cet engagement qui sert de caution pour le banquier. Et ils pourront tous deux se marier. Et avoir un foyer.

 

Mais non pas le banquier. Faites un effort : le texte a beau être un peu mièvre - le lundi, on reste tendre - il est à la portée du premier sous-doué végétatif venu. Mièvre, parce que pathétique. Du déjà-vu, entendu, connu, sans une once d'originalité, si ce n'est cette envie que la jeune ex-future veuve de porter une bourka pour échapper aux regards. Hmm... Savoureux. Ah, pardon, non... Saviano... C'est fou combien ça donne envie de manger du jambon de Parme, cette affaire.

 

A contrario, le récit suivant, Bague, c'est celui d'un règlement de compte. D'un double règlement de compte : celui d'une adolescente qui devenue femme enquête sur les acteurs de la... non... si, promis : la Camorra, voyez-vous ça ! Et elle se rend compte qu'elle a été trompée 10 ou 15 ans plus tôt quand elle est venue dans ce petit village, pour assister à un mariage. La vengeance, c'est aussi celle qui avait eu lieu 30 ou 40 ans avant la date du récit, où une famille rivale a tenu à régler ses comptes avec un membre du village un peu trop audacieux...

 

Mieux ficelée, pas plus étonnante pour autant, cette nouvelle a le mérite d'être plus violente, pour ceux qui apprécient les histoires dans lesquelles un des deux clans de gangsters se fait massacrer. Encore que le fiancé de la Belle qui se fait découper en deux et perd ses jambes n'était pas mal non plus. Allez, mettons un point partout pour la violence.

 

Deux textes, récits intimistes, rédigés comme des comptes-rendus d'interviews, dans une prose échappant de peu au style dépêche AFP, mais qui n'a pour autant pas de quoi nous emporter sous les cieux italiens, pas plus que les pages ne sentent vraiment le sang ou les cadavres dans les placards... Mais aussi deux appels au pathos flagrants, presque agaçant, au point que sa bourka, on serait prêt à lui acheter et que l'autre petit con qui nous raconte son village avec ses luttes intestines, on y péterait bien les phares de sa Vespa pour qu'il ait quelque chose d'autre à penser.

 

Bref. Si vous aimez chez Saviano le style et le décorum, foncez ; si vous préférez cette ambiance mafieuse ou intimiste, foncez ; si c'est plutôt l'empathie qui vous guide, foncez...

 

...chez votre librairie lui demander conseil pour vous éviter d'acheter ce livre.
 

 

Mais si malgré tout vous souhaitez vous offrir Le contraire de la mort, de Roberto Saviano, alors...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.