La lecture pour une élève de troisième

Les ensablés - 01.12.2010

Livre


Elle s'appelle Camille et est élève de troisième. Devant présenter un sujet polémique à sa classe, elle a choisi la lecture(!) des romans. Les jeunes, dit-elle, n'aiment pas lire. Elle cherche à les convaincre qu'ils ont tort. Je publie ce petit texte, car je le trouve intéressant. Il nous plonge dans un monde qui nous est désormais lointain, et que je voudrais tant retrouver, pour avoir le temps de lire. Un monde que je connais mal... La lecture semble devenue un véritable problème pour les jeunes... Mais tout espoir n'est pas perdu. Voilà ce que cela donne : Comme vous tous je dois parler pendant 5 minutes d'un sujet qui me tient à cœur, alors je parlerai de la lecture de la littérature. Eh oui la lecture...un sujet qui passionne les uns et qui terrifie les autres. Avant tout qu'est ce que la lecture réellement? J'ai lu récemment cette définition de la lecture: la lecture est un raccourci magique vers la compréhension de l'âme, des sentiments et du sens de la vie. Actuellement nous vivons une vie  qui rend hystérique, la lecture permet de s'en détacher, de se déstresser et de nous offrir une lenteur et une densité nécessaires à notre construction morale. Combien de fois j'ai entendu marmonner " ce livre est nul! " ou encore "ça sert à rien de lire" et la réplique la plus répandue dans les bouches : " Ce livre est énorme !!" Toutes ces phrases ne sont pas valables pour moi. Malgré tout ce qu'on peut en dire lire est un plaisir, quelle autre activité permet d'être un pirate, une princesse, un roi ou un simple serviteur? Beaucoup d'élèves ne lisent pas et c'est bien dommage... Pourquoi? M'étant posée plusieurs fois la question, je suis parvenue à cette réponse entre autres: Le peu de livres que lisent ces jeunes sont imposés soit par leurs parents ou par leurs professeurs. Imposer une lecture est l'un des moyens les plus sadiques pour dégoûter à jamais quelqu'un de la lecture. Le but de l'enseignement est de donner envie au lieu de ça la plupart des jeunes sont frustrés et décidés à ne jamais plus retoucher un livre de leur vie. C'est pour ça que je dis à tout ceux-là d'aller chercher un livre pour eux, le choisir et prendre celui qui leur plaît vraiment. Et vous verrez que lire n'est pas une corvée ni un devoir scolaire: c'est un plaisir. C'est une minorité d'élèves qui lisent et cette minorité est trop souvent jugée par les élèves qui par manque de culture et un surplus de bêtise osent juger la lecture comme le plaisir des fayots, des premiers de la classe, en gros des gens ennuyeux. Or la lecture est un plaisir purement personnel et indépendant. Les livres sont notre histoire personnelle, nous sommes ce que nous lisons... Un autre problème se pose sur ce sujet, quelque chose de presque révoltant... Les personnes qui ne s'intéressent  pas à la lecture, connaissent-elles les livres en entier?? (Camille fait ici référence aux livres abrégés que font lire certains professeurs). Je m'explique: auriez vous idées de regarder un film en sautant des scènes? Non certainement pas, sinon vous ne profiteriez pas autant du film. Lire c'est pareil. Soit on lit une œuvre dans son intégralité, soit on ne la lit pas. Les excuses sont le plus souvent : "Oh mais comme ça on lit quand même le livre". Non, l'auteur n'écrit pas seulement une histoire sinon tout le monde serait écrivain, il impose son style par le rythme, les descriptions, ces figures de styles et ces personnages. Mais faut-il donc faire lire 3000 pages de Victor Hugo ou d'Alexandre Dumas à des jeunes de 14 ans? Je ne pense que ce soit la meilleure solution.. Il faut choisir des livres ajustés à leur niveau de lecture. On aurait pas idées d'acheter à une petite fille de 2 ans un pantalon pour un garçon de 11 ans. C'est pareil on ne fait pas lire une œuvre trop compliquée et très longue à des élèves qui n'en sont pas capables. Mais ça ne sert vraiment à rien de les faire lire en abrégé. C'est comme voir la Joconde sans couleur c'est fade et tout le style de l'auteur s'échappe. En revanche, l'étude d'extraits de grandes œuvres en expliquant le contexte est une bonne approche de la littérature. J'espère ne pas m'attirer les foudres des professeurs ni des élèves mais c'est un sujet sérieux et important. Merci de m'avoir écoutée. Bon, l'auteur de cette petite lettre est ma fille, Camille, mais je jure bien que je ne l'ai ni dirigée, ni aidée, et qu'en l'écrivant, elle n'a pas imaginé que j'allais la publier!


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.