Il faut garder le sourire

Fred Ricou - 29.03.2010

Livre


Francesco Pittau et Bernadette Gervais nous reviennent en force (on leur doit déjà de nombreux livres dont Quand j'étais petit et Quand je serai grand, toujours avec ce même petit personnage énigmatique) avec ce dernier album : Il faut garder le sourire.
Ce livre peut être perçu comme ironique ou résolument optimiste, selon l'humeur du moment. Ironique parce que du matin au soir, ce petit garçon subit des petites et grandes choses toutes plus désagréables les unes que les autres – cela va de ne pas réussir à faire ses lacets à se tailler le doigt dans le taille crayon, se faire vomir dessus, se prendre un coup de poing en plein visage ou encore ne jamais gagner ou avoir le cœur brisé – et garde malgré tout ce sourire crispé auquel personne ne croit. Et cet album peut être considéré comme un hymne à l'optimisme, avec pour récompense finale est un droit de pleurer à chaudes larmes !Beaucoup de sensibilité et d'émotions traversent cet album aux traits simplistes mais efficaces et permettent au lecteur, même les plus petits qui ne lisent pas encore, de comprendre facilement la situation. On rit, on sourit, on se pose des questions et la dernière page se déplie nos yeux, on est heureux de voir ce petit personnage pleurer et redevenir lui-même.
Un album a lire et à comprendre différents niveaux d'humour, d'humeur et d'âge !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.