Histoires de la nuit : pour infléchir un destin, le prix à payer

Auteur invité - 09.12.2020

Livre - Laurent Mauvignier Minuit - Histoires de la Nuit - Rentree litteraire 2020


ROMAN FRANCOPHONE - Quelques maisons perdues entrevues depuis une nationale « pour peu qu’on décide d’y prêter attention ». Si on regarde mieux, on remarque que seules deux d’entre elles sont habitées, l’une par Bergogne, agriculteur endetté, taciturne mais amoureux, l’autre par Christine, une artiste qui a quitté Paris pour s’installer loin des bruits du monde.
 


Il y a entre ces improbables voisins un tissu dense de complicité, d’attentions, de routines. Quand débute le livre, on s’apprête à ouvrir une brèche dans la vie ordinaire : ce soir-là, on fêtera les quarante ans de Marion, l’épouse de Bergogne. Ce soir-là ne sera pas comme les autres.

On s’en voudrait d’en dire trop sur une intrigue haletante, qui se relance sans cesse et capture jusqu’à la fin l’attention et l’émotion du lecteur. Disons qu’il s’agit d’une histoire de vengeance, d’un huis clos qui s'ancre loin, dans les blessures mal cicatrisées des protagonistes.

Histoires de la nuit double son suspense addictif d’une peinture fine de ce qu’est faire couple, faire famille, faire communauté aujourd’hui. Comme souvent, Laurent Mauvignier dépeint la vie de femmes et d’hommes qui peinent à se donner des horizons, coincés dans des existences trop étroites. Parfois ils pensent que la chance tourne, comme Bergogne qui rencontre Marion, fonde une famille et échappe à son destin solitaire. Parfois ils ont la volonté de recommencer, ailleurs, mieux, une vie qui ne leur convenait plus, comme Marion ou Christine.

Mais pour qu’un destin s’infléchisse, il y a un prix à payer. Et c’est implacable.
 
Si l’on voulait chercher des échos à ces Histoires de la nuit, c’est plutôt du côté des grands Américains, de Faulkner à Joyce Carol Oates, qu’on les trouverait. Pour la puissance de l’architecture narrative. Pour la capacité à susciter la tension et à la maintenir de bout en bout, tout en conservant intacte l’exigence d’une écriture et d’une réflexion sur celle-ci. Pour la mise à nu de l’expérience humaine dans ce qu’elle a de plus ordinaire et de plus extrême.

Avec Histoires de la nuit, Laurent Mauvignier pousse l’art du roman dans ses retranchements et la réussite est à la hauteur de son audace – éclatante.
Anouk Delcourt, libraire
Librairie Point Virgule (Namur)
 


Laurent Mauvignier - Histoires de la nuit - Minuit - 9782707346315 - 24 €

Dossier : Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.