Bestiaire amazonien, François Feer

Clément Solym - 24.10.2008

Livre - bestiaire - amazonien - francois


Un bestiaire réunit d’ordinaire les créatures fantastiques tirées de l’imaginaire rigolard ou passablement névrosé d’un auteur, qui, pour mieux nous faire passer ses crises d’angoisses existentielles, balance quelques dessins bien sentis reflétant l’horreur indicible d’êtres cauchemardesques.

Pas dans le cas de M. Feer. Car M. Feer est un homme préoccupé. Par le devenir de nombre de choses, comme nous tous, et probablement le sien avant d’autres, mais surtout celui des animaux qui peuplent le territoire amazonien. On parle régulièrement de la forêt du même nom, mais c’est oublier qu’elle abrite en son sein une flore, mais également une faune. Et tout au long de son bestiaire, avec humour et beaucoup de sérieux, ou bien est-ce l’inverse, M. Feer nous raconte les créatures étranges, choisies pour ce qu’elles pouvaient apporter d’amusant, l’alouate, singe crieur en est un autre, mais aussi de représentatif de la culture amazonienne.

Dans sa dédicace, M. Feer m’a même conseillé de me rendre page 113, pour découvrir le Phanée rouge. Nous vous en livrons un extrait : « En dépit de ces brillants débuts scientifiques en plein siècle des Lumières le phanée est resté modeste. […] Le phanée est un dur, un costaud qui rentre joyeusement dans la mêlée. » Mais qu’est-ce qu’un phanée ? Un bousier tout simplement. L’une de ces créatures coprophages qui roulent des morceaux d’excréments, dont il a tiré la substantitifique moelle pour s’alimenter.

Article pour entomologiste spécialisé ? Point du tout, et quand bien même, un peu de culture de fait de tort à personne. Dans ce petit guide des animaux qui peuplent l’Amazonie pour les nuls – et j’en suis – M. Feer raconte avec intelligence ces petites bêtes ou de plus grosses qui s’agitent un peu dans cette grande forêt.

Mais enfin, que recherche M. Feer à la fin ? À la fin ? Eh bien justement, c’est en explorant la dernière bête de ce bestiaire, que l’on saisit au mieux le pourquoi de ce livre : l’Homo sapiens explorans. Ce dernier dispose de « la combativité nécessaire pour revendiquer haut et fort que la sauvegarde de la nature et le combat pour la liberté de l’homme sont irrémédiablement liés. Et c’est ainsi qu’il y aurait un témoin impuissant, mais complice de l’extinction programmée de la forêt tropicale de la fin de l’ère quaternaire, à moins que l’on se réveille, fissa ! »

Tout le monde aura démasqué sous le voile du comique trublion, de l’amuseur public joueur avec les mots, la véritable nature de M. Feer : c’est un écologiste ! Ou pour ne pas trop le blâmer, au moins un amoureux de la nature, qui tente à sa mesure de nous éclairer de sa lanterne sympathique sur les bestioles dont on se privera si tant est que l’on ne réagisse pas. Tout ça pour ça, M. Feer… est-ce bien sérieux ? À votre âge (bien que je l’ignore…) ? N’avez-vous pas d’autres causes à fouetter que celle-ci ? Non ? Bon, tant mieux, parce que vous avez bien fait.

Voilà un livre que je m’en vais envoyer à mon papa, qui tout comme vous, préfère les coulées de sources à celles de bitume qui font les routes, même s’il les empreinte, qui se réjouit toujours de la vision d’une éolienne, alors que les centrales nucléaires le mettent rarement en liesse, et qui comble du comble, opte volontiers pour une balade en forêt le dimanche avec son chien, et ce, même quand il passe quelque grand prix de formule 1, où de joyeux gagas tournent en vain sur un circuit idiot, dans des voitures polluantes. Et même s’il est un peu discret sur ses aspirations, j’ai l’impression que vous partagez les mêmes inquiétudes. Ce qui doit faire de vous un chic type, M. Feer, parce que c’est le cas de mon papa !

Le corollaire de cette affirmation est que bien entendu, votre bouquin est à voter image, et qu’on ne peut qu’en recommander la lecture…


Retrouvez Bestiaire amazonien, sur Place des libraires




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.