Streaming audio : Penguin Random House met ses titres à l'abri

Antoine Oury - 20.01.2020

Lecture numérique - Audiolivre - Penguin Random House - streaming livre audio - livre audio Storytel


Le retour en grâce du livre audio, poussé par de nouvelles offres en matière d'écoute en streaming et par un équipement en smartphone à la hauteur, a poussé de nombreux groupes éditoriaux à s'impliquer dans ce format. Si bien que certains entendent créer leur propre offre de streaming : la multinationale Penguin Random House serait la prochaine sur la liste, à en croire les rumeurs.

Penguin Random House - Foire du Livre de Londres 2019
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Le groupe Penguin Random House, un des plus importants du monde de l'édition, a sans aucun doute les ressources et le catalogue nécessaires au développement d'une plateforme maison, pour le streaming de livres audio, autrement dit une écoute en continu, accompagnée ou non d'une offre d'abonnement mensuel qui permettrait d'écouter en illimité.

Selon des rumeurs persistantes, le groupe envisagerait prochainement de dévoiler une telle plateforme, alors que le livre audio au format numérique, aux États-Unis, connait une croissance qui dépasse toutes les espérances de l'industrie du livre.

Outre ces bruits de couloirs, plusieurs signes ont été observés ces dernières semaines : les acteurs suédois que sont Storytel, Nextory et Bookbeat, qui opèrent sur le marché du livre audio en streaming, ont ainsi constaté que les titres de Penguin Random House avaient disparu de leurs catalogues, y compris ceux en espagnol, proposé sur la plateforme de Storytel.

La première explication à ce retrait est assez simple : le groupe Penguin Random House ne serait pas satisfait des conditions de rémunération, et c'est d'ailleurs ce qu'un message laissait alors entendre. « Pour l'instant, Penguin Random House a décidé qu'il ne participerait pas à des modèles d'abonnement avec un accès illimité. Notre décision a été prise avec l'équipe chargée de la gestion à l'international pour protéger une certaine variété de contenus sur le marché et la valeur des droits de nos auteurs, sur le long terme. »

Autrement dit, les conditions de rémunération ne sont pas satisfaisantes, et la diffusion des livres audio d'une manière illimitée risque de cannibaliser les ventes d'autres formats. Un tel raisonnement ne serait pas inédit : l'éditeur suédois Bonnier avait ainsi retiré ses livres de la plateforme Storytel, pour des différends autour des contrats, aujourd'hui résolus. 

Personne n'aura non plus oublié les nombreuses barrières mises par le groupe Macmillan autour du prêt des livres numériques de son catalogue au sein des bibliothèques américaines...
 
Une autre explication se profile toutefois, suggérée par le site Boktugg et rapportée par TNPS : Penguin Random House aurait en tête l'ouverture d'une plateforme de streaming maison, et réserverait donc la diffusion de ces titres à sa propre offre. Avec, à la clé, espérons-le, une meilleure rémunération des auteurs. L'hypothèse de la création d'un service propre à PRH n'a pas été démentie formellement, même si une ouverture dans les prochaines semaines a été écartée.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.