La demande en Kindle et Kindle Fire décline

Clément Solym - 16.04.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Kindle - Kindle Fire - Amazon


La semaine passée aura été mouvementée. Suite à la plainte du ministère de la Justice américain, mettant en cause cinq groupes d'éditeurs et Apple, les regards se portaient tous sur Amazon, seul bénéficiaire de ce qui en découlerait. Entre temps, même la chaîne Barnes & Noble a pris une claque, dommage sérieusement collatéral, en voyant le cours de son action chuter en Bourse...

 

Tout est donc gagné ? Eh bien... selon un analyste, qui seul encore semble résister à l'envahisseur, la demande de la part du grand public en Kindle et Kindle Fire diminuerait, et les intentions d'achats seraient en berne. Toute petite berne, cela dit.

 

Une enquête effectuée par le cabinet Pacific Crest, de Tchad Bartley, montrerait qu'au cours du deuxième trimestre, les intentions d'achat auraient chuté de 4,9 % au S1 à 4,5 %. De quoi conforter les baisses de commandes constatées en février, 10 % d'appareils en moins et mars, avec 15 % de moins encore. 

 

Et l'analyste, consciencieux, de revoir sa précédente copie : lui qui estimait à 2,2 millions le nombre de Kindle Fire vendus, se replie sur 2 millions de lecteurs ebook et tablettes. Et pour l'année 2012, ce sont 13,5 millions de machines et plus les 14,9 millions estimés.

 

Ainsi, pour l'ensemble de la gamme Kindle à encre électronique, il évoque 12,3 millions d'appareils commercialisés contre 24 millions précédemment. Les intentions d'achat sont en effet passées de 10 % des répondants aux enquêtes à 5 %. Le choc.

 

« La baisse significative de la demande en appareils de lecture Kindle ajoute un risque pour Amazon», suggère-t-il. Maintenant, si la demande en Kindle et Kindle Fire, alors qu'il s'agit des appareils les plus populaires du marché américain, la situation des concurrents ne doit pas être vraiment plus reluisantes... 

 

« Nous attribuons cet affaiblissement de la demande au large panel de consommateurs disposant déjà d'un Kindle - plus de 28 millions de personnes - et l'âge des personnes qui s'en procurent, après l'engouement initial des grands lecteurs. Nous estimons aussi que les ebooks sont lus sur un plus large éventail d'appareils », explique l'analyste. (via MacObserver)

 

Et pour cause : selon de récentes statistiques dévoilées par Pew Research, les ebooks se liraient encore massivement sur ordinateur, pour 42 % des répondants, alors que 41 % ont opté pour un lecteur ebook dédié. En parallèle, ils sont 29 % à préférer un téléphone portable et 23 % à choisir leur tablette. (voir notre actualitté)

 

Reste que les amateurs d'ebooks lisent beaucoup plus, sur tous les formats, que les lecteurs de livres imprimés selon l'enquête. Ils expliquent avoir lu dans les 24 livres ces douze derniers mois, comparés à une moyenne de 15 livres pour les lecteurs de livres imprimés. 

 

Rappelons enfin que le 27 avril, sortira en Europe le Kindle Touch. Et donc en France.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.