Définition du mot 'livre' : des frontières de plus en plus floues

Clément Solym - 27.01.2012

Lecture numérique - Usages - Définition - Livre - Ellen Archer


Au détour d'un débat lors de la Conférence Mondiale pour le Livre Numérique, Ellen Archer a relancé une vieille polémique gravitant autour de la numérisation du livre. Qu'est-ce exactement qu'un livre ?

 

L'éditrice d'Hyperion s'est initialement demandé au départ si « le terme ebook n'était pas redondant ? ». Argumentant qu'il est souvent dévoyé, parce qu'imaginairement, il renvoie à une idée de bon marché et d'éphémérité dans l'esprit des consommateurs. Mais ce questionnement en appelle un autre, qu'en est-il de la définition du livre en général ?

 

Selon le dictionnaire Larousse, le mot livre descend du latin liber qui signifie liberté. Jusqu'ici rien de transcendant. Mais ce mot prend racines dans le grec ancien et dans un mot plus particulièrement, lépô ou lépos sois peler ou pelure, écorce d'arbre. Voici donc pour les origines du mot livre.

 

Livre / pas livre ?

 

Et ce n'est pas un hasard qu'il soit rattaché à l'arbre. Parce que, encore une fois dans le Larousse, les sens donnés au mot livre se rapportent tous au support livre et non pas au contenu livre. De même, dans l'Encyclopedia Universalis, le mot livre est directement rattaché à un article sur l'imprimerie. En conclusion, le texte n'est pas à proprement parlé un livre mais l'ensemble de feuilles reliées en est un.

 

Et c'est bien là que le bât blesse pour l'industrie numérique, puisque la définition première du mot livre n'est pas liée au contenu mais au contenant, elle omet par conséquent la totalité des nouvelles formes prises par un contenu écrit.

 

Si l'on se fie aux dictionnaires et autres encyclopédies, le livre exclut donc par définition les applications, les ebooks, les livres audios etc.

 

Pourtant, dans les faits, les acteurs du livre considère les différents formats comme étant à chaque fois un livre à part entière, et ce quel que soit son support. Selon Dianna Dilworth, et bien mis à part les titres enrichis, « un livre est un livre, que ce soit un livre de poche, un relié ou un numérique ».


Cependant, cette dernière soulève que les distinguer sur le plan commercial peut aider les maisons à faire des profits et améliorer leur stratégie marketing. Elle rappelle d'ailleurs que l'idée de créer un classement des bestsellers d'ebooks est un indicateur de vente très utile. Classement qui a d'ailleurs été ajouté en 2010 à la célèbre liste de bestsellers du New York Times (notre actualitté).

 

Les débats comme celui lancé par Ellen Archer sont amenés à se multiplier à l'avenir, parce que la définition communément admise d'un livre ne correspond plus à la réalité. Une réalité où ses formes, ses contenus, et son emballage se modifient à vitesse grand V.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.