Loin des nains et des princes charmants, des princesses décomplexées

Clément Solym - 02.12.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - princesses - generation - nouvelle


Des princesses à l'honneur au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, évidemment, évidemment, qui gobe des grenouilles plutôt que de leur faire des baisers... c'est la fin d'une époque.

Et dans la même veine, les contes de fées ne racontent plus vraiment les histoires de princesse qui vivent avec une tripotée de gniards dans les pattes... Le vent de contestation, on pouvait déjà le retrouver dans la série Byaphine, publiée chez Soleil, mais dont les aventures bédéesques n'étaient pas spécialement conçues pour les plus jeunes.

Mais féminisme poussé oblige, la littérature et ses créateurs façonnent désormais des portraits de princesses qui n'ont plus rien de commun avec les greluches de type Cendrillon ou la Belle au bois dormant. Ains, le livre d'Alice Brière-Haquet, que Lionel Larchevêque illustre, La princesse qui n'aimait pas les princes - qui n'est pas sans rappeler un titre de la saga Millenium... - conteste la destinée classique et habituelle de la princesse.

Et en plus, les thématiques abordées, comme l'homosexualité et le récit qui s'en prend méchamment aux stéréotypes, renverse complètement les classiques du genre.

Bien d'autres ouvrages dans le même genre sont présentés par l'AFP, où les princesses n'épousent plus de princes, mais des dragons (La princesse Inès, de Martine Bourre), soit parce qu'ils sont nullos grave (comme La princesse et le dragon de Robert Musch)...

Tout un univers qui en prend plein les dents, avec des retournements que l'on connaissait dans Shrek et dans une tendance qui se poursuit avec Raiponce, qui se pose comme une adaptation libre et libérée du conte des frères Grimm.

Au cours de l'inauguration d'hier soir, nous avons pu découvrir la place faite aux princes et princesses cette année. Notamment la vie de château, avec une mise en perspective historique et littéraire, pour raconter en détails la vie pas vraiment enviable de l'époque...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.