Deux films pour Stephen King : ÇA fera mal (et peur)

Clément Solym - 08.06.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Stephen King - adaptation - cinéma


C'est l'histoire d'un clown pas banal, qui vit dans les égouts, là où tout le monde flotte… Dotée d'une mâchoire qui mériterait un détartrage, la bestiole était le personnage du livre It, succès littéraire et télévisuel de Stephen King. Maintenant, une version grand écran est sur les rails…

 

Cary Fukunaga vient d'être hissé au poste de réalisateur, avec Chase Palmer, qui avait officié pour la scénarisation de Dune, adapté du livre de Frank Herbert, pour le compte de la Paramount. 

 

Cette adaptation du livre, paru en 1986, mettra de nouveau en scène Pennywise, cette créature meurtrière démentielle, qui part à la poursuite d'enfants dans une ville, lesquels enfants reviennent dans leur ville natale quelques dizaines d'années plus tard… mais ils ont oublié le combat mené auparavant contre le clown et ses « lueurs mortes ». 

 

Depuis 1990, la minisérie qui avait au moins le mérite d'exister (et de fiche un peu la trouille tout de même…), la réputation de It n'avait pas décru. Cette nouvelle mouture pour grand écran devrait être découpée en deux parties - juste assez pour les quelque 1500 pages que compte l'ouvrage originel. (via Hollywood Reporter


Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l'horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans... Vingt-sept ans plus tard, l'appel de l'un d'entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. 

Car l'horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité. Entre le passé et le présent, l'enfance et l'âge adulte, l'oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l'auteur de Sac d'os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.

 

Un Stephen King don't les romans ont été dernièrement mis en écho avec… la Bible, « à bien des égards le roman d'horreur ultime », explique John Blake, sur CNN, qui n'hésite pas à parler d'un Évangile selon King.

 

CA. Tome 1

« Les gens ont tendance à croire que Stephen King est antireligieux, parce que c'est un écrivain d'horreur, mais ils sont dans l'erreur totale. Plusieurs de ses ouvrages sont des paraboles de la grâce en action », assure même un prêtre retraité. « Si Dieu intentait des procès, Stephen King serait accusé de plagiat », assure un romancier britannique, JM Rawbone, pour qui Le Fléau, est un texte purement chrétien. 

 

En juillet 2010, David Kajganich, était pressenti pour le scénario de cette nouvelle adaptation. « Quand j'ai entendu que Warner Bros allait réaliser un remake du roman pour les salles, j'ai bossé dur. Je savais que le studio allait réaliser une adaptation en un seul film, alors j'y suis retourné, et j'ai relu le roman pour voir si je pensais cela encore possible et tenter de trouver une structure qui tiendrait compte d'un aussi grand nombre de personnages, sur deux périodes de temps différents, sur 120 pages, ce qui était l'une des contraintes du studio. »

 

Mais le cauchemar était long.

 

 Retrouver ÇA, dans notre librairie




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.