medias

Sleeping Beauties : la BD tirée du roman de Stephen King et son fils se révèle

Camille Cado - 22.06.2020

Manga/BD/comics - Univers BD - Stephen King et Owen King - Sleeping Beauties BD - Sleeping Beauties adaptation bande dessinee


En 2019, la maison d’édition américaine IDW Publishing avait annoncé l’adaptation en bande dessinée de Sleeping Beauties (traduit par Jean Esch, publié chez Albin Michel) coécrit par Stephen King et son fils Owen. Alors que la sortie du premier tome est prévue pour le 24 juin prochain, l'adaptation se dévoile...



L’adaptation de Sleeping Beauties, basée sur le roman d’horreur de Stephen King et son fils Owen, comprendra 10 volumes au total. Le projet a été confié au Canadien Rio Youers (The Forgotten Girl) et à l’artiste britannique Alison Sampson (Winnebago Graveyard). Les couvertures, elles, ont été réalisées par Annie Wu (Hawkeye, Gotham Academy) et Jenn Woodall (Magical Beatdown, Girls).

À l’approche de la sortie du premier tome ce mercredi dans les librairies américaines, Entertainment Weekly dévoile en exclusivité une page de l’album. Et ce, à trois étapes différentes : après l’encrage, après la mise en couleur, et enfin la version finale.

À découvrir ci-dessous : 

<

>



« Voir les modifications astucieuses et audacieuses que Rio a apportées pour condenser le scénario a été une expérience fascinante et délicieuse », a déclaré Owen King à EW. « Nous voulions qu’il s’approprie l’histoire, qu’il la raconte à sa façon, et c’est exactement ce qu’il a fait. C’est comme une super reprise d’une chanson : il a ajouté de nouveaux riffs incroyables. »

Sur le travail de l’illustration, l’auteur américain a déclaré adorer le look qu’Alison a donné aux personnages. « Dans l’ouvrage, comme dans la plupart des romans, les personnages sont rarement décrits de haut en bas. C’est extraordinaire de pouvoir enfin voir tous ces gens. »

Pour rappel, Sleeping Beauties a été publié en 2017 aux éditions Scribner. En France, l’ouvrage parait en 2018 chez Albin Michel. 

Voici le synopsis de Sleeping Beauties par les éditions Albin Michel : 
 
Un phénomène inexplicable s’empare des femmes à travers la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies vengeresses.
Bientôt, presque toutes les femmes sont touchées par la fièvre Aurora et le monde est livré à la violence des hommes.
À Dooling, petite ville des Appalaches, une seule femme semble immunisée contre cette maladie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, la mystérieuse Evie échappera-t-elle à la fureur des hommes dans un monde qui les prive soudainement de femmes ?
 
[Premières pages] Sleeping Beauties
 
Ce n’est pas la première fois que l’éditeur de comic books et romans graphiques IDW Publishing adapte une œuvre de Stephen King. En effet, la nouvelle Plein Gaz (trad. Antoine Chainas chez Jean-Claude Lattès), coécrite par le maître de l'horreur et son fils Joe Hill, ainsi que Duel, la nouvelle de Richard Matheson dont elle s'inspire, ont toutes deux fait l’objet d’une bande dessinée.

Intitulé Road Rage, elle réunissait Nelson Daniel au dessin et Chris Ryall au scénario. En France, l’album a été édité chez Panini Comics dans une traduction de Mathieu Auverdin.



Commentaires
« Sur le travail de l’illustration, l’auteur américain a déclaré adorer le look qu’Alison a donné aux personnages. »

J'espère que la photo d'illustration est un brouillon, parce que sinon...

« « Dans l’ouvrage, comme dans la plupart des romans, les personnages sont rarement décrits de haut en bas »

Soyons clair : les personnages de King sont rarement décrits. La grande force de cet écrivain est de faire agir ses personnages pour leur donner une substance. C'est le lecteur qui fait le reste.

L'inconvénient, c'est que l'adaptation visuelle d'une œuvre de King, au ciné ou en BD, fait justement la part belle à l'image, ce qui est une façon de violer ce qui fait le succès de SK. Bref, on est forcément déçu de ce point de vue si on est un fan de SK.

Notez : l'unique description physique de Carrie est « une fille rejetée comme on en a tous connu au lycée ».
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.